Articles

Affichage des articles du 2019

c'est MON arbre

Image
Il est un rien possessif cet écureuil tout en longueur, la queue en panache, les yeux comme des billes à l'affût de tout et pour cause !
Il s'est choisi un arbre dans la forêt et décrète haut et fort que c'est le SIEN, évidemment les pommes de pin de SON arbre sont LES SIENNES aussi et tout le monde doit le savoir. Il s'ingénie alors à trouver mille stratagèmes pour protéger les biens, qu'il s'est dûment octroyés, d'une supposée convoitise des autres.
Olivier Tallec pousse à l’extrême l'absurde de la situation dans cette course à la propriété, qui n'est pas sans rappeler nos travers humains. 
La surenchère est accentuée par ces tableaux pleine page et par l’effet de répétition du propos obsessionnel. Les attitudes de l'écureuil sont à mourir de rire ainsi que ses idées toutes les plus saugrenues les unes que les autres, jusqu'à la chute finale qui fait rire à gorge déployée car effectivement, elle est bien trouvée. 
L'affairisme, la peur de …

et pluie voilà...

Image
On l'attend, on l'espère, on la redoute, elle désespère.... C'est selon ! 
En tous cas, qu'il est doux cet album, à vous faire aimer la pluie !
Il invite à suivre ce petit nuage au fil des pays traversés et le lecteur voyage lui aussi en découvrant ce que les habitants portent pour se protéger de ses facéties : car il pleut des grenouilles, des soucoupes, des flammes, des bassines, des vaches,...et que sais-je encore ? 
Le petit plus, c'est qu'il y a toujours un lien avec le pays en question. D'ailleurs, la dernière page nous rappelle cette énumération incongrue :

Sur terre, pour dire qu'il pleut à seaux, on n'emploie pas les mêmes images ni les mêmes mots.
Une belle façon d'aborder la diversité des points de vue et des cultures.
Le texte de Christophe Pernaudet, très rythmé  lui aussi, est plein de poésie et de sonorités comme des gouttes qui tombent. Les illustrations de Lauranne Quentric sont douces et gaies.
La chute apporte une note de sagesse en …

Maman, c'est toi ?

Image
Se retrouver à marcher avec un chapeau de paille non seulement sur la tête mais aussi sur les yeux, avouez qu'il y a plus confortable pour chercher sa maman !
Et pourtant, ce petit bout'd'chou avance, tâtonne, interpelle et se retrouve en présence d'un tas d'animaux qu'il caresse, effleure,   effraie ou le contraire, jusqu'à la chute irrésistible.
Ce qui fait le charme de ce cartonné, c'est l'effet répétition  et surtout les intonations différentes dans chaque situation, avec des onomatopées.
 Un suspense insoutenable !
Le tout se déploie sur doubles pages, ce qui donne de la profondeur et permet de bien suivre le cheminement de ce bout d'homme.
Il va plaire aux tout-petits, c'est certain ! Il faut dire que ce duo d'auteur-illustrateur fait mouche à chaque fois.
Maman, c'est toi ? Michaël Escoffier et Matthieu Maudet loulou & Cie Ecole des loisirs

Maman, Papa, comment vous vous êtes rencontrés ?

Image
Il n'est pas rare que les enfants se posent beaucoup de questions sur leurs origines. C'est le cas de Sofia qui interpelle à fond ses parents pour savoir comment ils se sont rencontrés avant sa venue au monde. Et elle va découvrir qu'il en a fallu des réactions en chaine pour que cette rencontre se produise ! Avec sa candeur et sa générosité d'enfant, elle décide , pour les remercier, de faire un dessin à toutes ces personnes ou objets (parfois assez incongrus !) car sans eux, elle ne serait tout bonnement pas là ! Mais le lendemain matin, ses parents ont une surprise pour elle : une surprise pleine d'amour pour la remercier à leur tour de remplir si bien leur vie.
Qu'il est chouette cet album ! Plein de curiosité, plein d'écoute, plein de belles questions et réponses, un tantinet obstiné et plein de vie ! On reconnait bien aussi la bienveillance de Thierry Lenain dans la chute.
Les illustrations de Stéphanie Marchal sont parfaites de mouvements,  de gaieté et su…

Surf

Image
"Le présent pouvait faire cette petite place au passé, ils n'avaient rien à craindre l'un de l'autre." (p. 213) Cette phrase, presque à la fin, je l'ai choisie (parmi tant d'autres que j'ai relevé) car elle me semble être le cœur de ce roman à la fois envoûtant et désarçonnant. 
C'est la recherche d'Adam. Celle de toute sa vie. Depuis ses 8 ans quand son père est parti et n'est jamais revenu. Lui Adam revient à Brest, délaissant son école de graphisme parisienne. Il ne sait pas encore que son passé va se réveiller, lui qui a tant cherché à rester sur le fil de sa vie, comme le surfeur sur sa vague, et ne pas se laisser engloutir par cet abandon paternel. Lui et sa mère ne le vivent pas de la même façon : lui bouillonne intérieurement alors qu'elle semble avoir capitulé. 
Il reçoit une lettre de la femme américaine de son père, avec laquelle il a refait sa vie, lui annonçant sa mort. Sont jointes des lettres qu'il n'a jamais envoyé…

AbécéBêtes

Image
Il fallait bien ce grand format pour donner toute l'ampleur du talent d'Olivier Tallec !
En ce jour de rentrée, voici un abécédaire pas comme les autres doublé d'un bestiaire pas comme les autres non plus ! Le tout donne un album impertinent, aux jeux sonores surprenants, aux lettres aux prolongements infinis, bref, c'est jubilatoire !
Bientôt, dans les écoles, on fera "A la manière d'Olivier Tallec" tant il donne envie de s'essayer à jouer et à bousculer ces 26 lettres si bien rangées en leur donnant des combinaisons multiples.  Tous les mots des propositions commencent par la lettre en question et cela donne des mini-poèmes qui lus à haute voix sont des régals sonores de prononciation.
Les illustrations en regard ne sont pas en reste : elles emplissent la page et prolongent les textes, des tableaux à elles seules. Et c'est beau !
Une imagination débordante pour jouer avec l'alphabet avec une tonne d'humour et un brin de poésie.
J'adore au…

Premier arrêt avant l'avenir

Image
La rentrée pointe déjà le bout de son nez... Ce roman a fait particulièrement écho en moi, maman de grands.es qui pour deux d'entre elles sont au carrefour de ce que vit le personnage principal.
Pierre est une bête. Une bête à concours. Hyper calé en mathématiques et physique. Bachelier d'excellence avec deux prix au concours général des lycées. D'un milieu modeste, il incarne la réussite de la France Républicaine dans son égalité des chances.
Il s'apprête à prendre le train pour rejoindre une prépa prestigieuse à Paris. Un peu gourd dans les affaires du quotidien, il rencontre dans le train une jeune femme pleine de spontanéité, de franc-parler qui lui enjoint, même s'ils ne se connaissent pas, de vivre, de dire ce qu'il pense. Pour Pierre, c'est un bouleversement. Il va la suivre, à l'aveugle et découvrir un projet humanitaire en voilier porté par une bande de jeunes dont fait partie Olympe. A mille lieues de ses bouquins.
Jo Witek aurait pu tomber dans …

A la croisée des mondes : l'intégrale

Image
C'est la lecture du premier tome de la Trilogie de la Poussière, La belle sauvage, l'hiver dernier, qui m'a donné envie de me plonger dans les aventures de Lyra et Will. Mais il me fallait du temps pour engloutir les 1115 pages des trois tomes. Les vacances d'été m'ont semblé parfaites pour atteindre cet objectif d'autant que cela a bien résolu mon dilemme estival : que choisir comme livres à emporter  dans ma valise ? Du coup, j'en avais trois en un, donc parfait.
Parfait cela l'a été aussi car je me suis rendue au Royaume-Uni et c'était encore plus fort de lire cette intégrale à Oxford !
Comment dire ? J'ai vraiment adoré cet univers, j'ose même dire (et je l'assume !) que c'est désormais ma série fantastique jeunesse préférée. 
Difficile d'en donner un aperçu en quelques lignes mais Philip Pullman a su donner à cet univers une force inouïe : entre sciences et religion, combat du bien et du mal, sorcières, ours en armures, spectre…

Blog en vacances...

Image
Voici venu le temps d'aller poser ses valises un peu ailleurs, pour se ressourcer !

Le blog va donc se reposer lui aussi mais non sans lecture... D'habitude, ma valise déborde mais cette année, je prends ce volume de A la croisée des mondes "seulement". 

Une promesse que je me suis faite tant j'ai aimé le préquel : La belle sauvage.

En très bonne compagnie livresque mais pas que ! 

De retour en septembre par ici ! 

Bel été !


A la croisée des mondes
Philip Pullman
Gallimard

la nuit où j'ai grandi

Image
Attention pépite ! Cet album aborde les peurs d'un enfant durant la nuit d'une façon si novatrice !
Un petit garçon appelle ses parents la nuit qui ne lui répondent pas cette fois. Alors, son imagination galope et il va falloir qu'il surmonte ses peurs  pour aller à leur rencontre. 
Le texte de Marc Rius permet au lecteur d'entrer dans la tête de ce garçon qui fait les questions et les réponses, qui tente de juguler cette peur qui l'étreint alors que les illustrations d'Antoine Robert subliment par leur inventivité, leur originalité, leur point de vue, ses émotions contradictoires. J'ai rarement vu des illustrations qui traduisent si bien l'ampleur de la peur dans la tête d'un enfant et je m'y suis retrouvée de plain-pied.
Ce que j'aime, c'est que le propos montre que même chez un jeune garçon un peu plus grand, la peur irrationnelle est un combat alors que souvent, elle est montrée chez les plus petits. C'est drôlement bien amené cette…

Roger chéri

Image
J'en ai assez d'être moi,
Je veux être quelqu'un d'autre !
Je trouverai bien qui être sur le chemin... Qui n'a jamais eu envie, comme Roger chéri, de changer de peau un beau matin ? L'herbe est toujours plus verte ailleurs, c'est bien connu !
Alors il part de bon matin avec son chat bleu en quête de ce quelqu’un d'autre et croise en chemin le soleil, le lion, l'oiseau, l’éléphant, qui tous possèdent ce quelque chose qu'il n'a pas. Mais Roger chéri constate bien vite que ce n'est pas si facile d'être à la place de cet autre qu'on envie tant. A son chat, fidèle compagnon, de lui rappeler qu'il est très bien comme ça !
Voici un album qui dédramatise à hauteur d'enfant et d'adultes ces complexes qu'on passe notre temps à vouloir se débarrasser.
L'approche est d'une belle gaieté communicative, et cet aspect est renforcé par les couleurs vives et la drôlerie des illustrations, ainsi que par cette randonnée qui s'…

Violette Hurlevent et le jardin sauvage

Image
Une belle édition pour ce roman initiatique, qui m'a conquise par ses trouvailles et par le sens profond qui s'en dégage.
Violette est une petite fille de 9 ans qui doit déménager dans la maison de son grand-père  avec sa maman et son petit frère Ivan, encore bébé, pour échapper à un père violent. Heureusement, son chien Pavel est toujours là pour elle.
Elle découvre alors le jardin derrière la maison, va s'y réfugier et découvrir tout un monde menacé, avec ses codes, ses gentils et ses méchants, les reliques à retrouver, des lieux mystérieux aux noms révélant leur signification, la tempête qui arrive. Elle découvre aussi qu'elle devient la protectrice du jardin et que d'autres enfants avant elle ont échoué dans leur mission.
Mais surtout, elle comprend que ce monde fantastique entre en résonance avec sa vraie vie et qu'il va l'aider à l'affronter.

"J'étais la Protectrice. Tu étais ma fidèle monture. Et tous les deux, on était de retour dans le Ja…

d'ici, je vois la mer

Image
Voici un album extrêmement touchant :
un double regard sur ce qui est visible au-dessus, la mer scintillante et apaisante et ce qui se joue en-dessous, les hommes mineurs extrayant le charbon dans la noirceur.
C'est un jeune garçon qui relate son quotidien : celle de sa famille dont le père descend chaque jour au fond, comme son père avant lui et son fils après lui. Comme un destin auquel on n'échappe pas. Le jeune garçon le sait : il s'emplit de la beauté du dessus, comme pour s'en faire une réserve.
"Je suis fils de mineur. Dans ma ville, c'est comme ça."
La narration, lente et contemplative, très en retenue, associée aux sensations que procure cet environnement naturel de toute beauté, est renforcée par la succession des illustrations, tantôt en pleine page, tantôt dans des carrés linéaires, aux couleurs grises, bleutées et noires. 
L'alternance du récit entre le dessus et le dessous n'en est que plus forte avec un implicite qui vous serre les trip…

La proie

Image
C'est un roman qui prend aux tripes et qui va crescendo dans la violence. Pourtant, il débute avec beaucoup de lumière, celle du Cameroun, où vit Anthéa, jeune fille effacée, qui accompagne sa mère au marché le mardi pour l'aider et ainsi échapper à l'école qui n'est pas vraiment sa tasse de thé. Elle est aussi artiste à ses heures, avec un don inné pour capter un auditoire de jeunes enfants autour des contes que lui ont été transmis et qu'elle brode avec son imagination. Elle façonne aussi la glaise pour donner corps à ses histoires.
Pourtant, son ciel s'assombrit le jour où ses parents acceptent qu'un couple de français expatriés la prennent avec eux en France pour un avenir meilleur. C'est un déchirement pour elle mais elle affronte ce tournant avec courage. 
Le lecteur perçoit néanmoins très vite que quelque chose cloche dans ce couple de français et c'est la descente aux enfers pour elle : esclavage dosmestique, humiliations permanentes, enfermeme…

Bruits

Image
Cet imagier met en scène de façon originale les bruits du quotidien : Maria Jalibert s'est fait une spécialité de dénicher ces petits objets en plastique, elle les scénarise, les prend en photo. 
Dans le cas présent, pleine d'onomatopées et de bruits , la présentation alterne entre pleine page pour ouvrir le regard et observer et pages colorés page de gauche avec un texte court et page de droite les objets correspondants.
Le tout donne un cartonné décoiffant, vivant, tonique et très musical !
Dans la même collection "Les petits imagiers de Maria Jalibert", il existe Animaux et Couleurs. de quoi se constituer une belle bibliothèque !
Une belle façon de renouveler ce genre qui m'étonnera toujours par la variété de ses approches.
Bruits Maria Jalibert Didier jeunesse 

Je peux te manger ?

Image
Un loup qui demande l'autorisation de manger l'autre, avouez que ce n'est pas commun ! Mais en fait, c'est assez subtilement amené...
Dans la forêt paisible de ce livre en particulier, les animaux vivent en harmonie sans craindre d'être dévorés. Ils se nourrissent de brochettes de tofu grillées au barbecue. Même si ça n'a pas beaucoup de goût, au moins, le jeu en vaut la chandelle car ne pas finir dans un estomac, c'est quand même trop bien !
Évidemment, cette harmonie va être déréglée par l'arrivée d'un carnivore de taille : le loup. Mais comme il est plutôt poli, il demande à chaque animal qu'il croise l'autorisation de le manger. Chacun donne évidemment une raison de ne pas le faire ! Jusqu'au poisson qui lui ne parlant pas se fait dévorer tout cru. Finalement, un poison plus malin que les autres va aussi convaincre le loup de manger autre chose et qu'il ne s'en portera que mieux et tout le monde aussi !
Quand on connait l'eng…

Les mots peints

Image
On parle beaucoup d'éducation artistique et culturelle pendant qu'un article vient de sortir s'alarmant sur le manque d'éveil culturel des tout-petits. Pourtant, il existe des livres parfaits pour cet éveil primordial et celui-ci en est un.
20 mots page de gauche sont illustrés page de droite dans des tableaux pleine page mettant en situation des animaux dont l'attitude renvoie à leur mode de vie ou à leurs caractéristiques. 
C'est magnifiquement illustré par Marc Majewski et intelligemment conçu par Emmanuel Lecaye.
De l'humour et des clins d’œil ainsi que la portée onirique et philosophique de ce cartonné en font une ballade  pour les yeux et l'esprit fort reposante.
Quelques images :



A lire et à regarder pour vagabonder et rêver dans un ailleurs  proche du quotidien qui parlera aux tout-petits comme aux plus grands. Le titre est de plus parfait. J'aime  !
Les mots peints Emmanuel Lecaye et Marc Majewski loulou & Cie Ecole des loisirs

Un gâteau au goûter

Image
Plonger dans un album de Christian Voltz, c'est toujours un délice !
Pour Anatole, qui a invité Melle Blanche pour le goûter, c'est la cata ! Le gâteau qu'il essaie de préparer depuis une heure est un désastre (pas toujours fiables les recettes sur internet...). 

Alors, le cochon, le lapin, la souris et la grenouille apportent chacun leur petite touche personnelle pour essayer de sauver la recette. Évidemment, avec des patates, des carottes, du navet (et heureusement pas les mouches de la grenouille), ce gâteau a une drôle d'allure.
Mais pas de temps à perdre, ça sonne déjà à la porte, le temps de troquer tablier contre cravate à carreaux pour Anatole (il ne serait pas un peu amoureux celui-là ?), Melle Blanche se régale déjà de l'odeur et du goût de ce drôle de gâteau pour faire fondre Anatole sous les compliments !
Une chute en deux temps (car je n'ai pas tout dit !), une narration randonnée rythmée, des personnages de bric et de broc (la touche de l'auteur) …

Cut the line

Image
Je crois bien avoir tout lu de Pascal Ruter, alors un nouveau roman paru a forcément fait partie de mes envies de lecture.
Et j'avoue avoir été bluffée par son changement de registre dans ce roman !
Cinq jeunes musiciens français de 15 à 19 ans, sont de retour du San Puerto, pays situé sur les contreforts de la Cordillère des Andes et à l'instabilité politique permanente, où ils ont effectué une tournée suite à un concours pour lequel ils ont été sélectionnés. Leur avion vétuste se crashe dans la montagne alors qu'ils auraient du faire escale à Buenos Aires. Ils sont les seuls survivants. Commence alors pour eux une survie dont ils ne vont pas sortir indemnes.
Ce récit haletant est très bien construit : d'abord des personnages très bien brossés, et à première vue, on pourrait se dire que le thème est classique. Mais l'auteur a su y insuffler une dimension épique. Le retournement de la fin m'a littéralement cueillie et enthousiasmée. Il a su également faire évoluer…

L'ours et son orchestre

Image
Après l'ours qui jouait du piano, que j'avais déjà beaucoup apprécié, voici la suite des aventures de l'ours musicien, toujours aussi adulé ! Mais plus personne ne vient écouter le vieil homme Hector, alors il décide de raccrocher son violon. 
Son fidèle compagnon Hugo décide de reprendre le flambeau et sa musique est si envoûtante qu'il part en tournée avec l'ours musicien. La jalousie enfle le cœur d'Hector.
Leur amitié va-t-elle survivre ? La musique va-t-elle les réunir à nouveau ?
Une bien belle histoire dont la narration est très bien portée par la chaleur des illustrations ainsi que par leur agencement dans les pages : pleine pages, double pages et vignettes alternent et donnent à ce récit une assise. 
Le lecteur passe lui aussi par les mêmes émotions que les protagonistes et se réjouit de cette happy end au message sur l'amitié plus forte que la célébrité. Pour le bonheur de la musique.
Bonne fête de la musique !
L'ours et son orchestre David Litchfiel…

Peur dans la neige

Image
Elle est vraiment trop forte Sandrine Beau dans le registre de la peur !
Fleur et Julius, faux jumeaux, adorent passer leurs vacances chez leur grand-mère Mamilia. Malgré son handicap, elle a gardé un sens de la vie très positif. Seulement voilà : une nuit, Fleur a aperçu une lumière près du grand sapin qu'on voit au fond. Curieuse, elle décide d'aller voir de quoi il s'agit. Elle découvre un sac, le rapporte et le cache. Sauf qu'à Julius, on ne la fait pas : il a découvert son secret et décide de remettre ce sac à sa place. Évidemment, rien ne se passe comme prévu...
Outch ! C'est une lecture tellement réaliste qu'on s'y croirait ! Dans les bruits, les sensations, les cris, les stratégies, tout y est et par moments, vous vous surprenez à vérifier que votre porte d'entrée est bien fermée à clé !
De plus, un rappel historique est fait à travers une cache de la maison qui a servi à protéger des juifs durant la guerre. 
Du courage et de la jugeote, il leur en f…

Jack

Image
Ce petit chien Jack est carrément victime d'une injustice ! Sa réputation de faiseur-de-trous dans le jardin le précède sauf que cette fois, ce n'est pas lui. Quand on est un chien, allez faire comprendre votre bonne foi à la gente humaine...
Oh bien sûr, il lui arrive de creuser des trous pour enfouir ses os, rien de plus normal non ? Alors, il se met en tête de trouver le ou la coupable pour prouver son innocence et retrouver ses bonnes habitudes dans son jardin.
Jack me rappelle un autre personnage chien prénommé Georges. 
Le jeune lecteur sera séduit par cette aventure espiègle, ce voyage dans le jardin et ses habitants et la petite enquête que mène Jack. Il s'y retrouvera bien dans ce comportement faiseur de dégâts que tout petit jardinier en herbe a forcément expérimenté.
Cela ne se voit pas sur l'image mais sur la couverture, Jack est en vernis et cela donne vraiment l'impression qu'il est vivant. 
Un album frais, tendre et d'une belle complicité, aux tra…

La fille sur le toit

Image
Tomber raide dingue amoureuse de son prof de français, ce n'est pas ce qui est arrivé de mieux à Axelle. Quand elle découvre que pour lui, marié et bientôt père, elle n'était qu'une passade, c'est déjà dur à encaisser. Mais lorsqu'elle avoue à sa mère cette rupture amoureuse, alors qu'elle cherchait du réconfort, ce sont deux mots cinglants qu'elle reçoit en pleine figure. Fuyant la maison, elle se retrouve à l'hôpital et pour le lecteur, le puzzle se met peu à peu en place dans ce roman choral d'une très grande vérité écrit par Anne Loyer.
C'est aussi une histoire d'amitié entre Axelle et Miette, amies depuis la 6ème : quand l'amour s'en mêle, leur relation change.  Axelle trouve refuge chez son père, un grand échalas bien maladroit avec les sentiments. Alors, elle se sent perdue. Peu à peu, grâce à sa tante Rachel, sa confidente, Axelle va reprendre pied dans la vie par une rencontre plus qu'inattendue sur un toit.
J'ai trou…

Bébé Béaba le tout premier dico

Image
Après Le premier roman des bébés, Corinne Dreyfuss leur a concocté leur premier dico, tout comme un vrai !
J'adore cette idée que les tout-petits bénéficient du même socle littéraire que les grands. 
Par ordre alphabétique, il égrène tous ces petits mots des bébés qui constituent leur première incursion dans le langage, en y associant une petite définition très réelle. 
Dans ce bébé béaba, pas de bla bla ! Mais des mots de tous les jours que tous les parents du monde utilisent en rebondissant sur les vocalises de leur petit, doué de communication.
Les illustrations de Kei Lam très colorées, pleines de la vie du quotidien, apportent une touche très dynamique à l'ensemble.
Une belle façon d'entrer dans le langage universel des bébés et dans la relation à l'autre car il s'agit bien de cela avant tout.
A mettre entre toutes les mains !
Bébé Béaba Le tout premier dico Corinne Dreyfuss Editions Thierry Magnier