Articles

et pluie voilà...

Image
On l'attend, on l'espère, on la redoute, elle désespère.... C'est selon ! 
En tous cas, qu'il est doux cet album, à vous faire aimer la pluie !
Il invite à suivre ce petit nuage au fil des pays traversés et le lecteur voyage lui aussi en découvrant ce que les habitants portent pour se protéger de ses facéties : car il pleut des grenouilles, des soucoupes, des flammes, des bassines, des vaches,...et que sais-je encore ? 
Le petit plus, c'est qu'il y a toujours un lien avec le pays en question. D'ailleurs, la dernière page nous rappelle cette énumération incongrue :

Sur terre, pour dire qu'il pleut à seaux, on n'emploie pas les mêmes images ni les mêmes mots.
Une belle façon d'aborder la diversité des points de vue et des cultures.
Le texte de Christophe Pernaudet, très rythmé  lui aussi, est plein de poésie et de sonorités comme des gouttes qui tombent. Les illustrations de Lauranne Quentric sont douces et gaies.
La chute apporte une note de sagesse en …

Maman, c'est toi ?

Image
Se retrouver à marcher avec un chapeau de paille non seulement sur la tête mais aussi sur les yeux, avouez qu'il y a plus confortable pour chercher sa maman !
Et pourtant, ce petit bout'd'chou avance, tâtonne, interpelle et se retrouve en présence d'un tas d'animaux qu'il caresse, effleure,   effraie ou le contraire, jusqu'à la chute irrésistible.
Ce qui fait le charme de ce cartonné, c'est l'effet répétition  et surtout les intonations différentes dans chaque situation, avec des onomatopées.
 Un suspense insoutenable !
Le tout se déploie sur doubles pages, ce qui donne de la profondeur et permet de bien suivre le cheminement de ce bout d'homme.
Il va plaire aux tout-petits, c'est certain ! Il faut dire que ce duo d'auteur-illustrateur fait mouche à chaque fois.
Maman, c'est toi ? Michaël Escoffier et Matthieu Maudet loulou & Cie Ecole des loisirs

Maman, Papa, comment vous vous êtes rencontrés ?

Image
Il n'est pas rare que les enfants se posent beaucoup de questions sur leurs origines. C'est le cas de Sofia qui interpelle à fond ses parents pour savoir comment ils se sont rencontrés avant sa venue au monde. Et elle va découvrir qu'il en a fallu des réactions en chaine pour que cette rencontre se produise ! Avec sa candeur et sa générosité d'enfant, elle décide , pour les remercier, de faire un dessin à toutes ces personnes ou objets (parfois assez incongrus !) car sans eux, elle ne serait tout bonnement pas là ! Mais le lendemain matin, ses parents ont une surprise pour elle : une surprise pleine d'amour pour la remercier à leur tour de remplir si bien leur vie.
Qu'il est chouette cet album ! Plein de curiosité, plein d'écoute, plein de belles questions et réponses, un tantinet obstiné et plein de vie ! On reconnait bien aussi la bienveillance de Thierry Lenain dans la chute.
Les illustrations de Stéphanie Marchal sont parfaites de mouvements,  de gaieté et su…

Surf

Image
"Le présent pouvait faire cette petite place au passé, ils n'avaient rien à craindre l'un de l'autre." (p. 213) Cette phrase, presque à la fin, je l'ai choisie (parmi tant d'autres que j'ai relevé) car elle me semble être le cœur de ce roman à la fois envoûtant et désarçonnant. 
C'est la recherche d'Adam. Celle de toute sa vie. Depuis ses 8 ans quand son père est parti et n'est jamais revenu. Lui Adam revient à Brest, délaissant son école de graphisme parisienne. Il ne sait pas encore que son passé va se réveiller, lui qui a tant cherché à rester sur le fil de sa vie, comme le surfeur sur sa vague, et ne pas se laisser engloutir par cet abandon paternel. Lui et sa mère ne le vivent pas de la même façon : lui bouillonne intérieurement alors qu'elle semble avoir capitulé. 
Il reçoit une lettre de la femme américaine de son père, avec laquelle il a refait sa vie, lui annonçant sa mort. Sont jointes des lettres qu'il n'a jamais envoyé…

AbécéBêtes

Image
Il fallait bien ce grand format pour donner toute l'ampleur du talent d'Olivier Tallec !
En ce jour de rentrée, voici un abécédaire pas comme les autres doublé d'un bestiaire pas comme les autres non plus ! Le tout donne un album impertinent, aux jeux sonores surprenants, aux lettres aux prolongements infinis, bref, c'est jubilatoire !
Bientôt, dans les écoles, on fera "A la manière d'Olivier Tallec" tant il donne envie de s'essayer à jouer et à bousculer ces 26 lettres si bien rangées en leur donnant des combinaisons multiples.  Tous les mots des propositions commencent par la lettre en question et cela donne des mini-poèmes qui lus à haute voix sont des régals sonores de prononciation.
Les illustrations en regard ne sont pas en reste : elles emplissent la page et prolongent les textes, des tableaux à elles seules. Et c'est beau !
Une imagination débordante pour jouer avec l'alphabet avec une tonne d'humour et un brin de poésie.
J'adore au…

Premier arrêt avant l'avenir

Image
La rentrée pointe déjà le bout de son nez... Ce roman a fait particulièrement écho en moi, maman de grands.es qui pour deux d'entre elles sont au carrefour de ce que vit le personnage principal.
Pierre est une bête. Une bête à concours. Hyper calé en mathématiques et physique. Bachelier d'excellence avec deux prix au concours général des lycées. D'un milieu modeste, il incarne la réussite de la France Républicaine dans son égalité des chances.
Il s'apprête à prendre le train pour rejoindre une prépa prestigieuse à Paris. Un peu gourd dans les affaires du quotidien, il rencontre dans le train une jeune femme pleine de spontanéité, de franc-parler qui lui enjoint, même s'ils ne se connaissent pas, de vivre, de dire ce qu'il pense. Pour Pierre, c'est un bouleversement. Il va la suivre, à l'aveugle et découvrir un projet humanitaire en voilier porté par une bande de jeunes dont fait partie Olympe. A mille lieues de ses bouquins.
Jo Witek aurait pu tomber dans …

A la croisée des mondes : l'intégrale

Image
C'est la lecture du premier tome de la Trilogie de la Poussière, La belle sauvage, l'hiver dernier, qui m'a donné envie de me plonger dans les aventures de Lyra et Will. Mais il me fallait du temps pour engloutir les 1115 pages des trois tomes. Les vacances d'été m'ont semblé parfaites pour atteindre cet objectif d'autant que cela a bien résolu mon dilemme estival : que choisir comme livres à emporter  dans ma valise ? Du coup, j'en avais trois en un, donc parfait.
Parfait cela l'a été aussi car je me suis rendue au Royaume-Uni et c'était encore plus fort de lire cette intégrale à Oxford !
Comment dire ? J'ai vraiment adoré cet univers, j'ose même dire (et je l'assume !) que c'est désormais ma série fantastique jeunesse préférée. 
Difficile d'en donner un aperçu en quelques lignes mais Philip Pullman a su donner à cet univers une force inouïe : entre sciences et religion, combat du bien et du mal, sorcières, ours en armures, spectre…