Articles

Affichage des articles du août, 2018

Bookplant #7 : The hate U give

Image
Cela fait bien plus de 4 mois que ce roman attend que je le sorte de ma pile... En fait, j'avais peur de sa violence. Je n'avais pas envie de ça durant cette période pour des raisons personnelles. En préparant avec soin ma liste de lecture pour mes vacances, je me suis dit que c'était le moment.
Bon. Je  suis allée au bout. J'ai aimé l'évolution du personnage de Starr. 16 ans. Noire. Vivant dans un quartier difficile. Son quotidien : les gangs, la drogue, la police. Elle fréquente un lycée chic. Un lycée de blancs. Il y a deux Starr en fait. Le grand écart en permanence. Elle s'en sort plutôt bien. Jusqu'au jour où son ami d'enfance, Khalil, meurt abattu par un policier dans ses bras. Et ça commence. Toujours la même histoire. La victime est érigée en démon et le policier en victime. 
Ce roman décrit une réalité américaine mais qui finalement n'est pas si éloignée de ce qui peut se passer dans les banlieues, en France ou ailleurs.
Parce que quand même je…

Bookplant #6 : Dancers

Image
La sortie d'un roman de Jean-Philippe Blondel, je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je sais que ça va me plaire ! Et ce dernier roman n'y déroge pas !
Deux garçons et une fille. Adrien le sanguin, Sanjeewa le sage et Anaïs la volontaire. C'est la passion de la danse qui va les réunir dans l'option de ce lycée qu'ils ont choisi juste pour ça. Evidemment, les sentiments vont se mêler aux corps. Et un triangle amoureux va se former dans lequel chacun va évoluer mais de différente manière.
C'est ça que j'ai aimé dans ce roman : la façon dont l'amour se joue parfois de nous, que son évidence n'en est pas une, qu'il ne suffit pas de décider d'aimer.  J'ai aimé le rapprochement des deux garçons, leurs dialogues, leur désir de comprendre l'autre alors qu'un des deux a bien une longueur d'avance dans le domaine.
J'ai particulièrement aimé l'énergie qui se dégage des corps, l'urgence de se mouvoir encore plus que de respir…

Bookplant #5 : La planète des 7 dormants

Image
Ce n'est pas la première fois que je lis un roman ou un album de Gaël Aymon. Mais là il tente une incursion dans la science-fiction et c'est toujours intéressant de voir un autre registre chez un auteur qu'on apprécie.  Et cette si mystérieuse couverture comme un appel à la tourner. Pourtant, ce genre n'est pas forcément ma tasse de thé ! Mais le voyage promis était tentant...

Résumé de l'éditeur :  "Leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux se retrouvent coincés sur une planète inconnue. Lorsqu’ils découvrent les ruines d’une civilisation disparue, cela ravive l’espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? L’équipage, lui, est profondément divisé. Vaut-il mieux prendre le risque de rester dans cet environnement désertique, ou bien repartir malgré l'état du vaisseau ?
La rencontre soudaine d'un peuple d'humanoïdes primitifs qui les prend pour leurs divinités, les Sept Dormants, les place devant un choix cruc…

Bookplant #4 : Les déclinaisons de la Marguerite

Image
Ce premier roman de Séraphine Menu m'a procuré un bien agréable moment de lecture !
Assez classique dans sa thématique, il est très bien vu sur les questionnements adolescents mais surtout il m'a agréablement surprise sur l'aspect des relations féminines amicales et intergénérationnelles.
Un père parti. Une mère trop protectrice. Marguerite est l'aînée de la fratrie (une sœur et un frère). Une grande maison douillette dans laquelle on se sent bien. Maggie étouffe. Elle voudrait que sa mère Vivi lui lâche la grappe. Un voyage en Italie organisé par sa prof de latin va lui permettre de lever les voiles, de s'approcher du bel Anatole et enfin respirer, même si sa jeune sœur fait aussi partie du car ! Sauf que les voyages ont toujours des imprévus, des bons et des mauvais. Une "surprise" les attend au bout de la route, de celle que la vie est capable de jeter comme une grenade en pleine figure.

On la voit évoluer Maggie, se découvrir, voir les autres différemmen…

Bookplant #3 : Sauvages

Image
Quelle joie que de retrouver la plume de Nathalie Bernard dont j'ai déjà beaucoup aimé le précédent roman : Sept jours pour survivre. Et quoi de mieux pour le lire que l'endroit où nous étions en pleine nature, dans les montagnes !
La couverture absolument magnifique signée Tom  Haugomat donne envie d'en franchir la porte. Et franchir la porte de la liberté le jour de leur 16 ans, c'est tout ce vers quoi tendent ces jeunes pensionnaires maltraités, violentés, violés, niés dans leur identité et leur culture.
On y fait la connaissance de Jonas qui est sur le point d'y arriver. Mais des événements vont le mener sur un chemin différent et sa liberté aura un prix qu'il ne pensait pas devoir payer en plus de tout ce qu'il a déjà vécu d'horreurs ces six dernières années.
L'auteure place son récit au Québec dans les années 1950 où jusque 1990, des pensionnats autochtones ont existé, capturant des amérindiens et dont l'objectif était de "tuer l'Indie…

Bookplant #2 : Le goût amer de l'abîme

Image
Ce roman s'est ajouté sur ma pile juste avant de partir et hop ! Dans le sac, un de plus ou de moins...
Sans doute que je devais être fatiguée, car je n'ai pas réussi à entrer de suite dedans, il m'a fallu du temps. Mais j'ai vraiment bien fait de persévérer tant il est bouleversant. 
Il est tiré d'une histoire vraie et c'est le père qui la raconte : c'est le récit de la lente plongée de son fils (Caden Bosh dans le récit) dans la maladie mentale, la schizophrénie.
La construction est perturbante au début en fait : le lecteur a déjà du mal à percevoir la différence entre hallucinations et réalité jusqu'à ce que la maladie prenne le dessus et que tout se confonde et se révèle. Mais pour cela, il faut plonger au plus profond de ses angoisses, celles de Caden dont on saisit alors toute la solitude (et le mot est bien faible).
Le chapitre 65 "Les ténèbres et au-delà" est un condensé bouleversant et si intime de ce qu'il ressent : "Qu'est-…

Bookplant #1 : Ueno Park

Image
Voici le premier d'une série de 7 bookplants, inspirés par mes vacances, avec des objets plantes ou plantes venant de mon environnement proche, en lien avec l'histoire.
Et là aussi, j'ai voyagé avec ce roman, non seulement au Japon mais aussi dans le cœur de 8 adolescents tourmentés, qui tous pour une raison qui leur est propre, vont se rendre à Ueno park, ce grand espace de verdure comme il en existe peu à Tokyo, pour la grande fête de l'éclosion des fleurs de cerisiers : Hanami. Une tradition bien codée, avec ses rites, d'apparence légers mais qui cachent aussi toutes les ambivalences de la société japonaise que l'auteur Antoine Dole connait très bien.
8 jeunes qui ne se connaissent pas mais qui vont tous converger vers ce lieu et dont le lecteur va apprendre le chemin parcouru, la révolte étouffée contre la pesanteur de cette société et dont ils veulent s'affranchir pour construire un monde nouveau. Tous néanmoins ont un point commun : leur vie n'est q…

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Image
Nul besoin de partir pour s'évader : la lecture offre avantageusement ce pouvoir ! C'est un roman que j'ai commencé au début de mes congés d'été (fin juillet) comme un avant-goût et que j'ai terminé en partance ! Et quel voyage !
Ils sont 4 jeunes amis, en Louisiane, en 1904 très précisément. Un frère et une sœur, et deux garçons aux caractères opposés. Toujours fourrés dans le bayou dans leur cabane de bric et de broc. Dans leurs jeux, ils trouvent un jour 3 dollars dans une boîte de conserve. Et là leur imagination s'emballe...Et s'ils s'achetaient un objet dans le très célèbre catalogue Walker & Dawn ? Ils vont vivre l'aventure qui va changer leur vie...
Au passage, le lecteur voyage lui aussi : il va traverser les Etats-Unis avec eux de la Nouvelle-Orléans jusqu'à Chicago !  Ce périple, semé d'embûches, se double d'une enquête policière des plus acharnées.
Qu'il est chouette ce bouquin ! Déjà, il est beau avec son petit air désuet.…