Le poisson qui me souriait

Retrouver l'univers de Jimmy Liao est toujours un plaisir ! Et je suis ravie de présenter son dernier album sorti, juste la semaine où il est lauréat du Prix Sorcières Carrément beau maxi pour Nuit étoilée chez le même éditeur HongFei Cultures.

Le poisson qui me souriait est un petit bijou d'empathie, publié il y a 20 ans, et qui n'a pas pris une ride : au contraire, il parle à notre époque mieux que jamais.

Un homme rencontre un poisson qui lui sourit. Tout le temps. Vient l'envie de le ramener chez lui. La vie dans son quotidien coule paisiblement avec ce poisson souriant. Tout le temps. Mais un rêve plus tard les emmène tous les deux dans l'océan où ils évoluent dans la félicité la plus absolue jusqu’au choc avec les parois d'un bocal enfermant. Au réveil, la décision est prise de libérer ce poisson dans son environnement. "Sa vraie maison". Un dernier baiser à son poisson, pour une vie bien plus en accord avec ses véritables envies.

 

Tout est parfait dans cet album : le format adapté à l'intime qui s'y joue, la narration douce et respirante, les illustrations comme des tableaux d'une incroyable palette de couleurs. On s'y sent bien. On a le temps de tout embrasser et de saisir les enjeux métaphoriques.

 

Des enjeux qui nous disent l'importance du lien à la nature, de la liberté, de la cohabitation entre l'homme et l'animal. Et du soin de l'autre, de son envie de faire son bonheur avant tout, sans égoïsme. Pour être en accord avec soi-même.

Une histoire poétique avec des messages pour aujourd'hui.

Voici ce qu'en dit l'auteur : émouvant car en lien avec une expérience personnelle douloureuse :


 Je vais désormais chercher le sourire des poissons.🐟Je sais désormais qu'il existe.

Le poisson qui me souriait
Jimmy Liao
HongFei


Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Filles inspirantes #2 : Izzie Nobody

L'été des Perséides

Une histoire bien secouée

A quoi rêvent les étoiles