Brouzouf tour

ou la folle virée avec ma grand-mère complètement barrée.

Voilà un complément de titre qui éclaire parfaitement cette histoire.

Celle de Victorien et de sa grand-mère, qui se met en tête pour gagner du brouzouf (à vous de deviner, c'est fou ce que ce mot est riche de synonymes !) d'aller participer au jeu télé qu'ils regardent tous les deux tous les soirs. Parce que le seul salaire de sa mère, c'est souvent trop juste et qu'on a bien le droit de réaliser ses envies du moment !
Sauf que parcourir 800 kms en covoiturage, unique moyen de locomotion qui vient à l'idée de Victorien, c'est un peu risqué non ? Surtout avec une grand-mère imprévisible mais si craquante.
Et hop le lecteur est embarqué dans ce road trip plein d'Humanité, car plein de belles rencontres, de surprises et de révélations et une fin qui finit ...bien, qui arrive même comme une cerise sur le gâteau.

Parce que des fois, à trop vouloir bien faire, on fait tout mal. Et on passe complètement à côté de l'essentiel.

En moins de cent pages, Cécile Chartre arrive à nous laisser prendre à cette histoire de belle relation intergénérationnelle, de joie de vivre, d'humour et de tendresse mêlés.
J'ai vraiment aimé être le témoin de cette complicité et apprécié tout autant les personnages gravitant autour d'eux pour leur générosité, leur pudeur, leur malice.
Un grand sentiment de liberté et de dignité émane de ces pages, qui pourtant abordent des sujets qui ont du poids tels que solitude, vieillesse, sens donné à sa vie, désirs enfouis et amour sous beaucoup de ses formes.

Ça fait respirer, ça fait du bien, et effectivement ça ramène à l'essentiel.

Une bien belle bouffée d'oxygène !

Brouzouf tour ou....
Cécile Chartre
Le Rouergue
Doado

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Bookplant #3 : Sauvages

Coup de coeur numérique #23 : Ma rentrée colère

Pëppo

Bookplant #1 : Ueno Park