1 temps

Voici un album qui dès la couverture pose la réflexion qui va suivre et quelle prouesse !

Car aborder la notion du temps, dans ses différentes facettes, lentes ou rapides, éternelles ou fugaces et la mettre à la portée à la fois des enfants et des adultes, relève de la gageure. 
Tout dans cet album est pourtant pertinent et interrogeant !

La perception du temps est si multiple et si abstraite : Henri Meunier se place du côté d'un enfant assis au bord d'un ponton d'une rivière et qui de la main laisse tomber un caillou.

La prouesse constitue en quelques pages de jouer sur la permanence de ce geste qui reste en suspension et le mouvement de ce qui se joue autour : l'éphémère de la vie d'un insecte, la lenteur de l'escargot, les saisons qui se succèdent, une multitude de détails à scruter, et toujours le regard du lecteur qui se porte sur ce caillou en suspends à chaque tourne de page...jusqu'au plouf final.

La prouesse se situe aussi au niveau de la complémentarité des illustrations d'Aurore Petit : leur linéarité et leur profondeur. Ce jeu des lignes verticales découpe l'espace tandis que la blancheur des pages, à laquelle s'ajoute un choix de couleurs vif et répété, donne une profondeur manifeste. Alors qu'il s'agit à chaque fois de la même image.

Source : Site Aurore Petit

Quand on lit cet album, on entend le temps dans son rythme parfois régulier ou interrompu ou en déséquilibre. Quand 1 tempS se mêle aux autres dans une apparente cacophonie et qu'un caillou, dans sa symbolique, ramène au monde toute sa symphonie. Alors que l'enfant, indifférent à ce qui l'entoure, reste immobile et tout à sa contemplation de cette chute sonore et qui clôt l'album.

Une magnifique partition qui interroge ce temps si impalpable, si fugace, si long parfois aussi pour en donner une lecture poétique et sensible, à la fois éternelle et éphémère.

1 temps
Henri Meunier
Aurore Petit
Le Rouergue

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Bookplant #3 : Sauvages

Coup de coeur numérique #23 : Ma rentrée colère

Pëppo

Bookplant #1 : Ueno Park