Longtemps, j'ai rêvé de mon île

Lauren Wolk m'avait déjà embarquée avec "La combe aux loups". Et c'est avec une belle envie de lecture que je me suis plongée dans ce nouveau roman. Et quel régal !

C'est l'histoire de Corneille, jeune fille sauvage qui vit sur une île sauvage. Le peu qu'elle sait d'elle, c'est Osh qui lui a raconté. Il l'a recueillie dans un vieux rafiot qui a échoué sur le banc de sable devant sa cahute. Lui, le vieil homme solitaire, au passé douloureux, assez taiseux mais aussi artiste, a appris à la faire grandir, la nourrissant de beaucoup d'amour et de paroles mais aussi des choses simples de la vie dans cet environnement rude mais de toute beauté. Mais Corneille veut obstinément savoir d'où elle vient. Il y a les gens du village qui l'évitent sauf leur voisine Miss Maggie et il y a celle île, Penikese, là-bas, pleine d'un non-dit. De maisons abandonnées. Village fantôme de léproserie.

Ce roman, c'est donc cette quête de ses origines par une jeune fille d'un aplomb et d'un courage incroyables, qui forcent l'admiration.

L'auteure embarque littéralement le lecteur en voyage, dans ces Elisabeth Islands, au large de la côte de Woods Hole, Massachussets. Elle alterne sans cesse entre passages contemplatifs dans lesquels la nature est omni-présente et à laquelle l'homme a du s'adapter tant bien que mal, et autres passages haletants, où l'intrigue se renforce de suspense, d'enquête houleuse et de rebondissements inattendus.

Mais ce que j'ai particulièrement aimé, ce sont ces trois-là, sans oublier le chat Mia. Osh, Corneille et Miss Maggie. Quelle intelligence du cœur, quelle humanité, quelle famille !

Il est très intéressant aussi de se plonger dans un pan de l'histoire de ces îles rudes abritant sur l'une d'entre elles une léproserie, véritable exil sans nom pour les malades. S'y ajoutent peurs , superstitions, discriminations véhiculées au fil des années.

Un bien beau combat d'une jeune fille pour se connaitre et enfin pouvoir avancer libre dans la vie.

J'ai vraiment beaucoup aimé la profondeur de cette écriture et cette construction parfaite.  Et quelle magnifique couverture !

Longtemps j'ai rêvé de mon île
Lauren Wolk
Ecole des loisirs
Médium



Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Rattrapage

chut ! il ne faut pas réveiller les petits lapins qui dorment

L'arbre de Sobo

La balade de Koïshi