S'unir c'est se relayer : une histoire de poules

Quoi de mieux qu'une histoire de poules aujourd'hui ! 

J'avais déjà beaucoup apprécié le premier volume : S'unir c'est se mélanger, alors je n'ai pu m'empêcher d'aller voir de quoi il retournait dans ce second qui vient tout juste de sortir !

Ah ah ! Et quelle tranche de rires !  Nos poules sont toujours aussi audacieuses et aussi directes dans leur raisonnement. Pensez donc ! Les trois coqs les obligent à rester couver bien sagement sur leur nid respectif. Sauf que ces poules ont de la suite dans les idées et ont quelque peu la bougeotte : des poules modernes quoi, bien dans leur temps ! Les coqs inventent donc un quadrillage et des numéros pour leur permettre de faire 10 mn de pause par jour mais évidemment, cela ne se passe pas vraiment comme prévu....La chute de cet album dans son renversement des rôles est tout simplement géniale. 

Outre la tonicité du texte, les illustrations valent vraiment le détour : comme dans le travelling au cinéma, le regard du lecteur se déplace de page en page et une foule de détails à observer apportent un réel complément au discours. Et quel discours ! Des féministes-syndicalistes que ces poules ! Des rebondissements à n'en plus finir et des jeux de mots  donnent une joie certaine mais aussi une profondeur à bien étudier entre les lignes : parentalité, partage des tâches et égalité !

Bref, je n'ai pas boudé mon plaisir une fois de plus !

Et pour vous en convaincre en  images : 



S'unir c'est se relayer
Laurent Cardon
Le Père Fouettard

Commentaires

  1. Le premier opus était déjà très drôle ! Je lirai aussi celui-ci c'est sûr ! !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

226 bébés

La brodeuse d'histoires

Premier arrêt avant l'avenir

Violette Hurlevent et le jardin sauvage

La croisière d'Amanda Coeur