L'Estrange Malaventure de Mirella

©Méli-Mélo de livres
J'ai osé lire cette histoire qui revisite le conte du joueur de flûte de Hamelin ! Et c'est bizarre parce que peu à peu, je me suis mise à penser dans une drôle de langue, celle venue tout droit du Moyen-Age que Flore Vesco manie avec panache et c'est peu dire ! Mais où va-t-elle chercher tout ça ?

J'aurais bien aimé avoir l'imagination assez développée pour écrire cette chronique dans cette même langue mais las ! Je n'ai pas son talent. 

Car quel talent que de transporter son lecteur  dans cette histoire à mi-chemin du roman et du conte moderne. Moderne car on y retrouve bien des aspects de notre époque...Fichtre oui ! On n'a guère avancé on dirait. Sauf sur un point et c'est la fin qui vous le dira.

Avec verve et subtilité, Flore Vesco revisite ce conte plein de rats, de peste, d'odeurs, de sorcellerie réelle ou supposée à travers le destin de Mirella, porteuse d'eau de son état mais surtout au grand cœur et à l'intelligence plus que vive. Elle prend le temps de poser son décor,  ses personnages et la hiérarchie de l'époque,  d'habituer aux sonorités de cette langue moyenâgeuse, de semer les ingrédients du conte et d'un coup, l'intrigue prend une tournure  bien plus enlevée et là, Mirella prend les rênes seaux battants.

J'ai passé un super moment de lecture en cheminant dans les enjeux de cette époque proches des nôtres ! Allez-y, lisez !

P.S : la hache (factice, je n'ai pas envie d'avoir les services secrets sur le dos) sur cette photo appartient à fiston numéro 2 mais chut ! Il ne sait pas encore que je l'ai empruntée pour les besoins de l'illustration de cette chronique qui à défaut de la langue de l'époque, essaie néanmoins de poser un décor un tant soit peu raccord.

L'estrange malaventure de Mirella
Flore Vesco
Ecole des loisirs
Médium+



Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Emerveillements

Le sourire de Suzie

How to stop time

Home sweet home

Le fils de l'Ursari