Pour faire un oiseau

On se croirait là dans l'imagination d'un Léonard de Vinci mais à hauteur d'enfant : un enfant rêve devant sa fenêtre avec ce ciel promesse de liberté. Le livre donne alors une "recette" de fabrication d'un oiseau. 
 
Des petits trésors amassés ça et là dans la nature et des conseils pour le monter pas à pas. L'enfant rassemble ces éléments et les déballe en vrac. Il s'attelle alors avec un sérieux que rien ne peut perturber à cette fabrication minutieuse. Dans une position propre aux enfants : à même le sol, les jambes repliées sous soi, le haut du corps en avant, les mains en mouvement, la concentration extrême.

L'oiseau est fini ! Il reste à lui insuffler cet élan de vie que seule l'imaginaire sait donner. L'oiseau s'élance, se déploie dans le ciel d'un bleu immense pour ne devenir qu'un point minuscule.

Magnifiques illustrations de Matt Ottley ! Après Là-bas et L'incroyable machine à liberté,  c'est tout aussi enchanteur que de retrouver son univers tout en fondus de coloris chauds.

Ce qui est particulièrement pertinent dans cet album, c'est la place du texte de Meg McKinlay : il est en effet plus long dans les instructions à la manière d'un ornithologue et est alors placé sur des doubles pages fond sable. Très peu de texte dans les pages en pleine nature. Cette alternance judicieuse donne un souffle incroyable de liberté alors que les conseils de construction pourraient au contraire sembler trop rigides. Une belle place est donnée à l'imaginaire ainsi qu'à la nature du bord de mer et c'est si beau !

Un album qui rend vraiment hommage à la complexité et à la beauté de l'oiseau, qui fait tant rêver...mais aussi à la créativité.

Pour faire un oiseau
Meg McKinley
Matt Ottley
Kaléidoscope

Commentaires