La fleur perdue du chaman de K

Partir au Pérou en plein couvre-feu, ça vous dit ? Davide Morosinotto nous régale une fois encore avec ce roman, après Le célèbre catalogue Walker & Dawn et L'éblouissante lumière des deux étoiles rouges. Pouvant être lus indépendamment, l'auteur les a néanmoins conçus comme une trilogie pas les autres : ces romans ont ce point commun de faire vivre une aventure d'exception à des enfants.
 
Pourtant, ce troisième volet a quelque chose de différent : dans le graphisme. Les textes sont régulièrement présentés sous forme de guirlandes de mots et c'est vraiment beau. Toujours des cartes mais aussi des dessins dans les pages donnent à ce roman une vraie envergure, dans lequel textes et illustrations s'harmonisent. 
 
Cette histoire n'est pas très gaie : Laila, fille de diplomates suédois vivant au Pérou, est hospitalisée à Lima en service pédiatrique. Sa santé se dégrade, notamment sa vue décline. Elle va y rencontrer un jeune garçon qui se fait appeler El Rato : l'hôpital est sa maison. Mais le verdict tombe : Laila est atteinte d'une maladie incurable. El Rato va être pour elle comme un confident. C'est dans la bibliothèque de l'hôpital que les deux enfants découvrent un récit d'expédition rédigé 40 ans auparavant,  dans lequel est mentionné l'existence en Amazonie, au pays de K, d'une fleur miraculeuse. Ils décident donc de s'y rendre. Ce récit est donc celui de cette quête, pleine de rebondissements, de bonnes et mauvaises rencontres.
 
L'auteur a su insuffler à cette histoire une dimension spirituelle forte : le chaman de K, dont la voix se fait entendre dans chaque partie, va jouer un rôle déterminant dans cette quête. La dimension philosophique n'échappe pas non plus au lecteur : vie et mort font partie du destin de chacun.  Même si c'est une souffrance, l'accepter permet de s'en libérer. On en apprend aussi beaucoup sur la vie politique du Pérou, bien mouvementée. 

Ces deux enfants, dans leur complémentarité, étaient fait pour se rencontrer : ils sont terriblement attachants, terriblement obstinés, terriblement drôles aussi. 
Vraiment, un très très beau roman, à la construction parfaite, aux enjeux très bien posés. Tout se tient. 
 
Retrouvez l'avis du blog L'Ile aux trésors
 
La fleur perdue du chaman de K
Davide Morosinotto
Ecole des loisirs

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Méli-Noël #3 : ABC de la nature

Un été en liberté

Méli-Noël #7 : Mythes au carré

Droits de l'enfant #6 : Tous les enfants ont droit à la culture

Princesse Pimprenelle se marie