Les inoubliables

Luca Popovichi vient d'arriver en France avec son père. Il arrive de Roumanie. Pleins d'espoir, ils découvrent Paris et l'aura qui entoure la ville.

Le jeune homme va intégrer un lycée au sein d'un groupe appelé les EANA : élèves allophones nouvellement arrivés. Il va se lier d'amitié avec d'autres jeunes, arrivés là comme lui, avec leurs raisons, toutes différentes. Un vrai kaléidoscope de nationalités : Bulgarie, Turquie, Corée, Angleterre,...En France, il va pouvoir continuer à étudier le violon et espère pouvoir entrer au prestigieux Conservatoire. Une élève de sa classe, Anna, va endosser le rôle de tutrice pour aider ces jeunes dans leur français encore hésitant. 

Le lecteur suit donc Luca dans sa nouvelle vie et se prend très vite d'affection pour lui et pour ses camarades si touchants et lucides dans leurs découvertes. Mais à travers la mère d'Anna va surgir un secret du passé qu'il va se mettre en tête de découvrir car il touche aussi à son pays.

Fanny Chartres brosse avec tendresse le portrait de ces jeunes entre deux cultures et montre combien il est difficile de se construire sans ses racines. Ce roman est aussi l'occasion de mieux connaitre la vie des Roumains sous l'ère Ceaucescu (une période que ma génération se souvient très bien) et permet de mieux cerner ce que le peuple a pu endurer.

Ce parallèle historique n'est pas sans rappeler les motivations de milliers de personnes aujourd'hui de quitter leur pays, que ce soit pour des raisons politiques ou autre.  J'ai beaucoup aimé que ce rappel soit fait car quitter son pays, les gens qu'on aime, n'est pas une décision qu'on prend sur un coup de tête mais il est souvent question de survie. S'intégrer n'est pas facile non plus : il y a d'abord la langue, puis la culture, puis la nostalgie qui s'invite et parfois les désillusions.

Ce roman, à travers ces personnages qui pourraient être vous ou moi, reste néanmoins positif et est plein d'humour. La relation entre Luca et son père est magnifique de bienveillance et de compréhension. 

Un très beau roman, plein d'espoir et d'humanité dans lequel on saisit parfaitement l'attachement de l'autrice à ce pays où elle a vécu pendant dix ans.



Les inoubliables
Fanny Chartres
Ecole des loisirs
Médium

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

226 bébés

La croisière d'Amanda Coeur

Premier arrêt avant l'avenir

La brodeuse d'histoires

Quatre pattes