Solaire

Il y a vraiment quelque chose de Solaire dans ce roman d'une délicatesse si lumineuse dans l'écriture, dans le sujet tel qu'il est amené, dans les interstices où se glisser pour comprendre ce qui est suggéré.

Dans la famille Chatterton , un divorce et ses conséquences : il y a la mère aux crises terribles et aux exigences sans fin car la dépression est là avec tous ses ravages, le père qui a jeté l'éponge et qui fait ce qu'il peut le week-end , un chien Clopin cabossé lui aussi et deux enfants, Sara et Ernest, unis comme souvent peuvent l'être frère et sœur dans l'adversité.

Ce roman aborde le fait que des enfants subissent les irresponsabilités de leurs parents, dépassés eux-mêmes par la situation. Des enfants qui doivent grandir trop vite car tout assumer. Pourtant, Ernest perçoit très vite que pour sa grande sœur, c'est bien trop lourd à porter si bien qu'elle fond à vue d’œil. Il va tout faire pour lui redonner le goût de manger mais surtout de vivre.

A ses côtés gravitent des personnages secondaires d'une grande bienveillance et solidarité qui vont l'aider dans cette mission qu'il s'est fixée avec une abnégation totale. Non pas en le jugeant mais en l'épaulant. 

Le plus de ce roman est aussi de retrouver des personnages de fiction en littérature jeunesse : le loup de Mario Ramos et le Bon Gros Géant de Roald Dahl, qui de leur voix intérieure nourrie par l'imaginaire d'Ernest vont soit le décourager soit l'encourager. Cette incursion donne un réel souffle au récit et permet à Ernest de trouver la force de continuer.

Les illustrations de Camille Jourdy, toutes en rondeurs, adoucissent cette thématique somme toute assez dure. 

Un magnifique roman de Fanny Chartres qui ne tombe jamais dans le pathos mais qui sait se situer à la juste hauteur, celle de l'enfance qui doit rester l'enfance. 
Une très belle relation frère/sœur.


L'amour, c'est beau en vrai.

Solaire
Fanny Chartres
Ecole des loisirs
Coll. Neuf 

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Bookplant #3 : Sauvages

Coup de coeur numérique #23 : Ma rentrée colère

Pëppo

Bookplant #1 : Ueno Park