L'appel du large

Quand l'appel du large vous dit de le suivre, il y a mille et une manières de l'écouter. 

Ce texte de Cathy Ytak est comme une brise chantante : peu de ponctuation comme si elle était avalée par le large, en résonance parfaite avec ces tableaux sublimes de Laurent Corvaisier. Des tableaux dans lesquels on se noie, on émerge, on tangue, on roule, on traverse, on déambule, on retrouve, on se souvient, comme l'est la vie et les envies qui nous mènent jusqu'à ce large envoûtant, hypnotisant, grandiose.

Voilà : cet album est grandiose. Il embrasse la liberté dans ses pages, la magnifie, la célèbre et le lecteur en est tout chaviré car il y a forcément un appel du large qui est le sien. Il nous parle aussi de la nature, de sa fragilité, de l'être humain et de sa détresse et de sa solitude, mais aussi de monde à réinventer. Exactement ce qu'il nous faut aujourd'hui...

L'enfant présent dans ces pages nous dit l’universalité de ce lien invisible avec cet élément naturel qui lie aussi les autres avec l'humain. J'ai aimé cette promenade aux multiples regards et la fin qui ramasse et éclate tout à la fois : est-ce le goéland qui visite Cathy Ytak à sa fenêtre de cuisine qui lui a soufflé cette histoire pleine d'espoir ? Il me plait de le croire...

Cet album est parfait : dans sa composition, sa musique, ses couleurs, son unité narrative. Poésie et foisonnement mêlés. Il s'en dégage une alchimie particulière qui vous laisse K.O debout, comme quand on a pris une bonne bouffée d'air frais qui vous étourdit, vous rend groggy mais heureux.

Un album qui transcende.

L'appel du large
Cathy Ytak et Laurent Corvaisier
A pas de loups

Commentaires

  1. Un merci très ému à la lecture de cette magnifique et enthousiaste critique de L'appel du large ! Merci encore ! Cela fait si chaud au coeur... et les images de Laurent Corvaisier sont tellement belles !
    Je ne sais pas si c'est le goéland qui vient me rendre visite tous les matins qui m'a inspiré cet album... Mais si c'était le cas, il ne faudrait pas le lui dire, il me volerait la vedette ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors juste un bonjour au goéland à sa prochaine visite alors :) merci d'être passée par ici et vraiment, cet album est juste juste .....grandiose et incroyable ! Vive la littérature jeunesse et celles et ceux qui la font vivre si bien !

      Supprimer

Publier un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le poisson qui me souriait

Filles inspirantes #2 : Izzie Nobody

L'été des Perséides

Une histoire bien secouée

A quoi rêvent les étoiles