Le destin de Fausto : une fable en images

Cet album d'Oliver Jeffers, sorti début mars, a une résonance toute particulière avec ce que nous vivons depuis mi-mars.

Le sous-titre, fable en images, le ferait juste "mentir" un peu.

Vous n'aurez aucun mal à imaginer : " Il était une fois un homme qui croyait que tout lui appartenait. Un jour, il décida d'aller faire l'inventaire de ce qui était à lui."
Ainsi débute cette histoire.

C'est ainsi qu'avec autorité il s'approprie la fleur, le mouton, l'arbre, le lac, la montagne qui résiste un peu mais face au "patron" finit par céder elle aussi.
Mais il lui en faut toujours plus, vous vous en doutiez ? C'est ainsi qu'il veut posséder l'océan qui lui a les arguments et sait jouer sur la bêtise humaine. Le titre va prendre alors toute sa signification.

Cet album, à la mise en scène minimaliste, est très fort ans son message. Les pages, plusieurs fois restées blanches, participent fortement à cette intensité. Tout dans l'attitude de l'homme traduit sa supériorité impatiente alors que la nature fait preuve d'une humilité millénaire.

Cette fable, si elle en demeure une, n'est pas sans rappeler la petitesse de l'homme face aux éléments naturels qui balayent son arrogance de possession.

Un album qui fait très directement réfléchir à la colère de la planète face au pouvoir de l'homme.

Flashez le QR-Code pour écouter l'histoire


Le destin de Fausto
Oliver Jeffers
Kaléidoscope

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Comme des frères

Le livre des erreurs

Mille et une abeilles

9 ans du blog !

Tenir debout dans la nuit