Nuit de la lecture

En cette deuxième nuit de la lecture, célébrée dans les librairies, bibliothèques et tout lieu propice à ce partage, voici une présentation de trois albums qui célèbre LA BIBLIOTHEQUE.


Un grand merci à Colette qui m'a offert ces trois albums 



  • Une nuit à la bibliothèque, Chiaki Okada et Kazuhito Kazeki, Seuil Jeunesse : Qui n'a jamais rêvé de passer une nuit à la bibliothèque ? Sauf que là, ce sont les doudous des enfants venus à la bibliothèque qui vont y passer la nuit et y vivre plein de belles choses autour de la lecture avec des bibliothécaires bienveillants. 


Il est d'une tendresse cet album ! C'est renforcé par le côté fondu des illustrations et leurs couleurs pastel mais surtout, en transférant sur les doudous, il prouve combien ce lieu est rassurant et fait pour les enfants.
C'est un album que j'aime beaucoup et qui est très plaisant à lire à haute voix. Il  fonctionne à merveille avec les enfants.



  • Trois loups dans une bibliothèque, Alain Serres et Lucile Placin, Rue du monde : comment faire venir les enfants à la bibliothèque ? Noasette, la bibliothécaire, a trouvé la solution : elle peint des loups dans la bibliothèque, invente des jeux de piste qui mènent à des histoires de loups qu'elle lit aux enfants. Mais ils en veulent plus ! Ils veulent un vrai loup. Noasette trouve la parade...


Un bien chouette album avec des livres dans l'histoire qui dépoussière l'image de la bibliothèque et qui démontre que des histoires, il y en a pour tout le monde et pour tous les goûts. Mais que surtout, les livres permettent l'évasion et que la frontière avec la réalité n'est jamais très loin. Les illustrations, très colorées et très réalistes, apportent vivacité et imaginaire au service d'une histoire qui montre la bibliothèque comme lieu de vie, et ce n'est pas pour me déplaire !




  • On lit trop dans ce pays ! Daniel Picouly, Rue du monde : comment ça on lit trop ? C'est ce que prétend le seigneur Trop-C-Trop qui envoie son chevalier au pays de Rose Bibly afin d'exiger un impôt auprès de ses incorrigibles lecteurs. Un enfant s'approche de lui et lui démontre que dans les livres, on y trouve son bonheur. Ni une ni deux,voici le chevalier converti à la lecture lui aussi.


Le pouvoir de l'imagination est bien plus fort que le pouvoir craignant d'être ébranlé par ceux qui lisent, y puisant connaissances et esprit critique. 
Une métaphore très bien amenée dans cet album toujours d'actualité (publié en 2000) et virevoltant de vie. On ne lit jamais trop....


#NuitLecture, c'est aujourd'hui et c'est plus de 4000 évènements en France et à l'étranger.
Le programme, c'est ici.
Et vive les lectures publiques gratuites pour les 5 années à venir !


Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Capitaine Rosalie

Un arbre une histoire

J'en rêvais depuis longtemps

Blanche-neige

Eléphant a une question