Coupée en deux

Camille, 14 ans, se trouve confrontée à un choix.
Imposé par les adultes.
Ses propres parents.
Divorcés.
Depuis 5 ans, elle a bien du s'habituer pourtant. Chaque dimanche soir, refaire sa valise et partir en alternance, soit chez son père, soit chez sa mère. 
Mais aujourd'hui, c'est au Palais de Justice qu'elle doit faire part de sa décision : soit rester avec son père à Paris avec sa nouvelle compagne et leur bébé ou suivre sa mère qui part vivre en Australie.

Ce roman oscille entre ses souvenirs, son ressenti de se sentir coincée entre deux parents, bien malgré elle, les petits secrets partagés à l'insu de l'autre parent, les compromis et l'envie inavouée de les réconcilier.

Mais surtout on la sent étrangère à cette situation , sans affect, comme si cela finalement l'avait anesthésiée.

Dans le bureau de la juge aux affaires familiales pourtant, elle se sent entendue à travers les mots qu'elle prononce, comme si ces mots avaient un autre sens, et que l'interlocutrice est en capacité de décrypter. Et cela la soulage de ce fardeau trop lourd pour elle.

Ce roman court aborde un sujet que beaucoup d'enfants et d'adolescents connaissent et lève le voile sur une réalité avec infiniment de tact et de respect pour cette jeune fille. La plume de Charlotte Erlich arrive à transmettre ses émotions , comme dans un tableau qui se remplit peu à peu, avec ses hésitations, ses retours en arrière, son envie d'avancer malgré tout. Et c'est justement un tableau dans ce bureau qui va jouer un rôle essentiel dans ce qu'elle va dire à la juge, comme un signe auquel s'accrocher. 

J'ai été très touchée par le souffle de cet échange entre l'institution judiciaire et la jeune fille, empreint d'humanité et d'une belle écoute, laissant suffisamment de respiration, comme une houle apaisante permettant de se maintenir debout malgré le fait de se sentir "Coupée en deux".

Et j'ai particulièrement apprécié que le lecteur sache ce qu'il est advenu pour Camille, même plus tard.

Lu d'une traite. 
Est-il utile de le préciser ?

De cette auteure, j'avais déjà beaucoup aimé High line et Bacha Posh.

Coupée en deux
Charlotte Erlih
Actes sud junior

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Collection Les p'tits cirés

J'ai suivi un nuage

Collection petite polynie

Profession crocodile

Coup de coeur numérique #40 : Pluie à midi