Les porteurs #2 : Gaëlle

Le premier tome portait la voix de Matt et posait les enjeux de cette histoire de manipulation génétique.

Dans ce tome 2, qui commence exactement là où débutait le 1, c'est Gaëlle qui relate sa version des événements et c'est très intéressant pour le lecteur de redécouvrir l'intrigue à travers d'autres yeux, lui permettant d'établir des liens et d'aller plus loin au fur et à mesure du récit, tout comme les personnages qui vont de révélation en révélation.

Le rythme s'intensifie dans ce tome : Gaëlle, extrêmement volontaire dans ses choix pour Matt semble faire fi de tout le reste. Peu à peu, elle va découvrir toute une réalité cachée, celle des naturalistes, et en même temps les mensonges étatiques,  mais surtout découvrir tout un passé sur sa mère qu'elle ne soupçonnait pas. Ainsi rien n'est vraiment totalement comme on veut bien vous le faire croire.

Autant le premier tome se situait dans l'introspection de Matt, autant ce tome-ci s'ouvre vers l'extérieur.

J'ai beaucoup aimé me laisser emporter par ce récit, très bien mené, aux tentacules bien ficelées, et la fin laisse entrevoir un troisième tome plein de rebondissements.

J'avoue avoir été frustrée de ne pas pouvoir poursuivre dans la foulée ! 

Une trilogie bien intéressante sur un sujet original et qui se lit avec facilité sans pour autant négliger la réflexion qu'elle sous-tend.

Les Porteurs #2 : Gaëlle
C. Kueva
Thierry Magnier

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Imagier caché

Solaire

Jefferson

1 temps

c'est lundi !