C'est l'histoire...

C'est l'histoire....universelle de tout un chacun. On nait, on vit, on meurt.
Ce livre, dans son propos et ses couleurs, m'a fait de suite penser à l'expression "être au crépuscule de sa vie".

C'est l'histoire d'une vieille dame qui va se coucher alors que le monde autour d'elle s'éveille. Symbolisé par des fenêtres, où le lecteur observe la vie qui suit son cours à l'intérieur et la sienne, qu'elle occulte en tirant les rideaux. Page suivante, un petit rabat renvoie à ce qui s'y passe en l'ouvrant, comme une autre fenêtre, celle de l'intime cette fois. Puis, les fenêtres se couvrent peu de nuages, comme un voile blanc.

 Alors, des grands rabats expliquent ses gestes de part et d'autre de la page : se glisser dans son lit, se couvrir de sa couverture, fermer les yeux, poser ses mains sur son ventre. Quand on les ouvre, la vie pulse à nouveau et le lecteur comprend qu'elle se remémore ses souvenirs lumineux, de l'enfance à l'âge adulte, comme des grandes fenêtres ouvertes sur le monde. Et qu'il s'agit de la dernière page qu'elle écrit. La fin de son histoire de vie sur terre est alors montrée dans la permanence de ce lien qui la lie encore à cette terre, à travers ce gisant intégré aux montagnes (fin du livre et couverture).

Ce livre de la très grande Corinne Dreyfuss, destiné aux tout-petits, est d'une émotion tranquille : les tons à la fois doux et lumineux des illustrations de Charlotte des Ligneris absorbent toute tristesse qui pourrait surgir légitimement. Il en émane au contraire une douceur incroyable, soulignée par la transparence symbolique des yeux et des mains qui se ferment et se posent dans une grâce d'une délicatesse infinie.




Dans cette image, ces mains m'évoquent l'attente enveloppante d'une future naissance. Donner la vie, c'est aussi donner la mort. La mort y est montrée là comme faisant partie de la vie, comme un voyage et non une destination. Le mot "histoire" employé là à double sens permet de ressentir ce chemin qu'est la vie....à travers un livre, qui en déroule le fil. L'effet est absolument bouleversant.

Vraiment, un très bel album, d'une approche incroyablement naturelle, apaisante et apaisée.

Les très belles photos de l'intérieur sont issues du site de Charlotte des Ligneris.

 

C'est l'histoire...
Corinne Dreyfuss
Charlotte des Ligneris
Seuil jeunesse


Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le poisson qui me souriait

Filles inspirantes #2 : Izzie Nobody

Le chemin de Léonie

L'appel du large

100+idées pour apprendre à (mieux) respirer