L'âge des possibles

 

Un titre magnifique pour un roman qui l'est tout autant : on a peur de le casser tant la sensibilité de Marie Chartes affleure à chaque page.

C'est un roman sur les choix de trois adolescents :

-Saul et Rachel, vivant en communauté Amish, ont la possibilité de choisir le moment de leur rumspringa, une sorte de parenthèse pour se confronter au monde moderne et choisir en connaissance de cause : le rejeter ou le rejoindre ? Ils décident de partir en bus à Chicago.

-Temple, effrayée par la nouveauté, à la limite de la panique, doit quitter son cher tabouret de l'épicerie de ses parents pour retrouver sa sœur à Chicago et aller voir le spectacle de danse de Mademoiselle Non, que Temple admire tant.

Voilà pour le cadre de l'histoire. Mais cette histoire, c'est tellement plus que ce cadre. C'est une rencontre de ces trois-là qui vont s'épauler. Qui vont aussi se poser des questions, trouver des réponses, pas forcément celles qu'ils auraient aimé trouver, s'éloigner, s'apaiser, grandir, découvrir des facettes de leurs proches qu'ils ne soupçonnaient pas et CHOISIR d'être.

J'ai lu ce roman en compagnie d'une tristesse qui ne m'a pas quittée. Mais une belle tristesse.

L'écriture de Marie Chartes est sublime de nuances subtiles. Tout est parfait. Les dialogues, les silences, les soupirs, les regards, les rancœurs, les aveux, les corps, les secrets. 

Un très très beau roman comme il est si rare d'en lire et je me réjouis qu'il soit publié en littérature adolescente.

A l'instar des protagonistes, on ne sort pas pareil de cet âge des possibles...

 

L'âge des possibles
Marie Chartres
Ecole des loisirs
Médium+

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le syndrome du spaghetti

Les qualités d'un bon livre

Nouvelles contemporaines Regards sur le monde

La cabane à dodo

Le jour où je suis mort, et les suivants