Au bois dormant

 

Puisque nous allons vivre encore au ralenti pour un certain temps, dans le noir qui s'installe désormais plus tôt, se plonger dans cet album permet de savourer ce moment où la nuit tombe : dans la forêt, les animaux veillent encore et se préparent à se coucher. Une petite fille arpente alors le bois, à la manière d'un marchand de sable, pour les exhorter à dormir maintenant.

Page de gauche, une illustration pleine page foisonnante met en scène la petite fille accompagnée de son chien, et l'animal en question qui se retrouve page de droite en gros plan dans la position qu'il va prendre pour accueillir le sommeil. Son carnet de dessins à la main, elle les croque à sa manière toute enfantine (dessins retrouvés à la fin et c'est charmant).

Ces illustrations de Marc Boutavant sont splendides dans leurs coloris, leur mise en perspective, leur lumière et leurs détails parfois comme des secrets.

Le texte de Karen Jameson, comme une ritournelle, s'adresse à chacun des animaux comme un murmure plein de douceur.

La fin s'épanouit en des pleines pages superbes et le sommeil de la petite fille dans son lit douillet. C'est vraiment un bois dormant.

A la première lecture, le texte ne m'a pas tant accrochée : j'ai trouvé qu'il manquait un peu de cohérence, comme s'il avait été "plaqué" aux illustrations, qui elles, par contre, vous absorbent par leur beauté. Puis, au fil de mes relectures, j'ai appris à l'apprécier comme une prose poétique douce et enveloppante.

Un album pour l'automne quand la nuit s'invite un peu plus dans nos jours. Une belle invitation à se fondre dans la nature.

Au bois dormant
Texte de Karen Jameson
Illustrations de Marc Boutavant
Kaléidoscope

Commentaires

  1. un livre réconfortant ! Et j'adore le tissu que tu as choisi pour mettre en valeur ce bel album !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Loin de la ville en flammes

Le permis d'être un enfant

Droits de l'enfant #4 : La petite casserole d'Anatole

Belladonna

Le syndrome du spaghetti