Sauve-toi Elie !

On est parti sans fermer à clé.
Maman pleurait. 

C'est un récit bouleversant que nous donne à lire Elisabeth Brami dans cet album édité avec soin par les Editions Courtes et longues.

Elie, petit garçon juif de tout juste 8 ans, relate à la 1ère personne le départ précipité de son appartement parisien pour la campagne, où il devient Emile. Ses parents le laissent chez des fermiers pour le sauver mais il ne le sait pas encore. Il y a le changement de vie, la tendresse envolée, le regard dur de ces gens payés pour le garder, et puis surtout il est le témoin bien involontaire de la rafle des enfants de la Maison d'Izieu le 6 avril 1944.

Il y a dans ces pages l'innocence de l'enfance, les chagrins, la solitude, le sentiment d'abandon,  les incompréhensions mais aussi ce sentiment de vivre des évènements graves qui dépassent tout entendement.

Le texte, très juste, nous met dans le regard de ce jeune garçon, forcé malgré lui de grandir bien trop vite. Force de témoignage, il acquière incontestablement.

La force réside aussi dans les illustrations d'une dimension incroyable de Bernard Jeunet : toutes de papier sculpté, remplies de symboles, elles vous obligent à les décrypter pour en saisir toute la portée tragique.

Un album qui met l'histoire à portée d'enfant d'aujourd'hui.
A partir de 10 ans mais à lire avec un adulte.

Sauve-toi ELIE !
Elisabeth Brami 
Bernard Jeunet
Editions Courtes et longues

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Jusqu'ici tout va bien

9 ans du blog !

Le chant du phare

Le livre des erreurs

Jouer dehors