Les choses qui s'en vont

Elle est vraiment trop forte Béatrice Alemagna. 
Arriver à trouver une articulation cohérente sur le temps qui passe...Avec beauté, intelligence du cœur et ingéniosité. Et garder l'essentiel.

"Dans la vie, beaucoup de choses s'en vont. 
Elles se transforment,elles passent.
Toutes, sauf une."
Voici donc le début de cet album essentiel.

Ingéniosité car c'est à travers l'emploi de calques imprimés que la fugacité des instants de vie est traduite. Le calque, avec son tracé noir sur la transparence opaque du support,  éclaire les deux côtés quand on le tourne et complète alors la seconde page où il s'appose. Magie du procédé !

Qui apporte beauté et poésie à ces petits riens du quotidien qui ont toute leur importance (comme les poux qui finissent par s'en aller) et aussi beaucoup d'humour dans certaines pages !

Intelligence du cœur car la chute, magnifique, vous cueille en un instant de grâce par l'évidence même de son propos mais qu'il est utile de rappeler. J'ai retrouvé aussi le rose de l'album Le merveilleux dodu-velu-petit qui m'enchante toujours autant !

Un  album doux comme une caresse et qui célèbre si bien l'éphémère de nos vies, à l'image de la couverture. 

J'aime, j'aime !

Cet album est sélectionné dans le Prix Sorcières 2020 catégorie  Carrément beau, Mini

Les choses qui s'en vont
Béatrice Alémagna
Hélium

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le syndrome du spaghetti

Les qualités d'un bon livre

La cabane à dodo

Poèmes à murmurer à l'oreille des bébés (de 9 secondes à 9 mois et au-delà...)

Le jour où je suis mort, et les suivants