Akita et les grizzlys

Akita va avoir sept ans. C'est le jour de son anniversaire. Tout est prêt. Dans le froid polaire, les grizzlys surviennent sans crier gare. Akita n'arrive pas à les canaliser. Alors, ses parents l'emmènent voir la vieille dame qui vit au fond de la forêt. La glooglooka pourrait bien l'aider même si elle lui fait peur et l'envoie décrocher une étoile sur un sapin. Quels liens entre tout ça ?

En ouvrant cette première lecture, je ne m'attendais pas à trouver ce que j'y ai lu. Et ce que j'y ai lu m'a enchantée. J'ai en effet rarement lu un livre pour enfants qui aborde de cette façon-là les émotions et les peurs de l'enfant, surtout quand ils sont plus grands.

Métaphorique, poétique et  initiatique.

Voilà ce qui le détermine.


Les illustrations de  Gaya Wisniewski sont pleines de magie dans leurs coloris, leurs effets estompés et leur lumière. On y ressent aussi la morsure du froid. C'est beau !

Ce texte de Caroline Solé est magnifique dans sa faculté à déplacer l'imaginaire et le vécu dans un registre si émotionnel proche des enfants, et je ne suis pas étonnée qu'il ait reçu la Pépite fiction junior 2019 du SLPJ et est sélectionné pour le Prix Sorcières 2020 catégorie Carrément passionnant, Mini. 


Akita et les grizzlys
Caroline Solé et Gaya Wisniewski
Ecole des loisirs
Mouche

 

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Le syndrome du spaghetti

Les qualités d'un bon livre

La cabane à dodo

Poèmes à murmurer à l'oreille des bébés (de 9 secondes à 9 mois et au-delà...)

Le jour où je suis mort, et les suivants