Méli-Noël #6 : Des romans pour les jeunes-1ère partie

Voici mes dernières lectures en romans jeunesse et ados et parmi eux, des titres qui vous plairont, à offrir ou à s'offrir.


4 titres aujourd'hui et 4 autres ce vendredi, pour vous laisser le temps de les savourer...



❤Toute la beauté du monde n'a pas disparu, Danielle Younge-Ullman, Gallimard jeunesse, coll. Scripto : Roman d'apprentissage, cette histoire flirte avec l'émotion jusqu'au bout. Au cours de ce trek au milieu de nul part, Ingrid, jeune fille de 16 ans, passe du rire au larmes entre épreuves physiques et confidences amenées au fur et à mesure. Elle va en apprendre long sur son passé et surtout sur son énigmatique de mère. Un roman initiatique bien mené et fort sur ces liens qui nous unissent par devers-nous, et dont il faut se défaire, parfois douloureusement, pour avancer à son tour dans la vie.


❤Uppercut, Ahmed kalouaz, Le Rouergue, coll. Doado : apprendre à ne plus se servir de ses poings à la moindre remarque, canaliser sa violence, c'est difficile pour Erwan, jeune métis né d'un père sénégalais et d'une mère bretonne et qui veut devenir boxeur. Pourtant, il sait que cet internat pour garçons difficiles, c'est sa dernière chance. Aussi, lorsque le Directeur lui propose un stage d'une semaine en centre équestre après une fugue, il fonce. Gilbert, son maître de stage, va le prendre en main, lui dévoiler qui il est vraiment, même si son langage raciste sans le savoir irrite le jeune homme. Un bien beau portait d'adolescent et de figures masculines comme l'auteur sait si bien les brosser.

                                                                                  
❤Rage, Orianne Charpentier, Gallimard jeunesse, coll. Scripto : Rage, elle s'appelle rage, cette jeune fille à l'affût, en permanence sur le qui vive. Elle a connu la guerre, l'exil, la violence des hommes. Alors rien n'est plus difficile pour elle que de lâcher prise. Lors d'une soirée à laquelle elle ne voulait pourtant pas se rendre, elle croise la route d'un chien maltraité par les hommes. Le sauver devient vital pour elle. Ces deux-là se sont reconnus. Jean va l'aider au-delà de tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Un chemin pour se réconcilier avec soi et les autres. L'écriture incisive de l'auteure découpe et analyse tout : c'est fort, c'est beau, c'est lumineux malgré la souffrance vécue. Et si rage rimait avec espoir pour enfin déposer les armes ?


❤La reine des coquillages, Nathalie et Yves-Clément Marie, ill. par Simon Bailly, éditions du pourquoi pas ? : Charlie, jeune garçon solitaire, est heureux. ramasser ses chers coquillages sur la plage en vacances constitue pour lui le graal. Or, quand il découvre un sac jaune sur le sable et dans le secret de sa chambre ce carnet rouge qu'il contient, ce sera son secret. Celui du journal de Nour, qui relate son périple de Syrie à la France avec une maturité étonnante. Un simple coup de fil et le choc des voix va amenuiser la distance.
Un roman pour les 8-12 ans subtil et sensible, très bel objet dans sa présentation, où la question de la migration est mise juste à hauteur d'enfant avec réalisme et sensibilité.
                                                                               


Les 4 suivants ce vendredi....
Et vous, les avez-vous lu ou lequel vous tente ?

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Rester debout

L'espoir sous nos semelles

Heureusement que le chien, lui, est un type bien

Little Miss Florida

Imagier caché