Deux fleurs en hiver

Il y a des rencontres qui sont comme des évidences.
D'un côté Capucine qui a décidé de faire son stage d'aide-soignante en Ehpad. Elle espère y confirmer sa vocation...ou pas.
Signe particulier de  Capucine : elle change de couleur de perruque selon son humeur et elle assume. Y aurait-il un secret derrière ?
Et de l'autre Violette, qui arrive à l'Ehpad, déboussolée dans ses habitudes, sans son chat, avec l'impression que son fils la case là pour être tranquille, même si elle comprend qu'il se fait du souci pour elle.

Leur rencontre, au fil des jours, va sceller un lien humain puissant entre elles, que les années séparent pourtant mais que la sensibilité rejoint. Elles vont s'épauler, se confier, se faire grandir. Et emmener les autres dans leur ronde.

Un roman splendide ! 

Delphine Pessin a su y insuffler un véritable vent d'humanité sans pour autant occulter les soucis des uns et des autres : le handicap, la maladie, la vieillesse, la peur de la solitude, le sentiment d'abandon mais aussi les difficultés dans les Ehpad (manque de personnel, rythmes infernaux, démotivation, liens avec les familles). Etre jeune aussi n'a rien d'une sinécure : Capucine, non soutenue par son père, son histoire familiale qui l'empêche de montrer son vrai visage, sa découverte du monde du travail.

Un roman très riche qui a su englober toutes ces problématiques sans pour autant mettre de côté ce que nous sommes tous : des êtres humains, avec nos secrets, nos défauts et nos qualités. 

Un roman qui aborde l'intergénérationnel sans complaisance mais réalisme.

J'ai beaucoup, beaucoup aimé !

Pour en écouter une lecture du début, c'est LA.

Deux fleurs en hiver
Delphine Pessin
Didier jeunesse 
Collection fiction

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Poèmes à murmurer à l'oreille des bébés (de 9 secondes à 9 mois et au-delà...)

Le syndrome du spaghetti

Belladonna

Les qualités d'un bon livre

La cabane à dodo