Le dernier roi des loups

Voici un magnifique livre qui se situe entre album, roman graphique et bande dessinée tant sa construction utilise les trois registres.

J'ai été bouleversée par cette histoire vraie qui confronte un homme et un loup. Le premier, chasseur, appelé à la rescousse pour tuer le second, Lobo (loup en espagnol), car sa meute décime alors les troupeaux d'élevage. 

Deux logiques qui s'affrontent donc. Cette histoire se déroule dans un écrin de coups de crayons aux coloris rouge, noir, gris et marron. Ce qui rend parfaitement l'aridité de l'Ouest américain. 

La mise en page alternant entre pleine page, scènes reprises dans des médaillons sans texte, lui donnent une force incroyable et décuple aussi l'attention du lecteur.

Ce récit, c'est surtout celui de la loyauté, du courage, de la grandeur d'âme d'un loup face à la machinerie de chasse déployée devant lui. Il va réussir à tout déjouer jusqu'à ce que Seton le chasseur vise son talon d'achille, la belle Blanca, compagne du grand loup.

Quand l'aube se leva le lendemain, Lobo était toujours immobile et silencieux, mais la force et l'esprit extraordinaire qui vibraient en lui l'avaient quitté - le dernier roi des loups n'était plus.
Cependant, cette mort choisie va changer à jamais la vie du jeune chasseur à tel point qu'il va prendre conscience du message du grand loup : devenu auteur et artiste  animalier, il va créer les Scouts d'Amérique avec Baden Powell.
Même si on ne peut pas changer le cours de l'histoire, j'aurais aimé que Seton soit plus réceptif au message du loup et ainsi l'épargner : c'est mon grand regret à la lecture de ce livre.

Un livre magnifique, poignant et qui fait réfléchir sur la vie sauvage. 

Le dernier roi des loups
William Grill
Sarbacane


Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Comme des frères

Le livre des erreurs

Mille et une abeilles

9 ans du blog !

Tenir debout dans la nuit