Carré

Après Triangle, dans lequel Carré se faisait "tourner en bourrique",  revoici donc Carré et encore une fois, le voilà qui semble se "faire avoir".

Son travail quotidien est de remonter des pierres de sa grotte à la surface. Il s'en acquitte avec régularité sans se poser de questions. Cercle, qui passe par là, décrète qu'il est un génie sculpteur voyant des pierres carrées lui ressemblant quelque peu. Elle lui commande donc tout naturellement, et pour le lendemain, une oeuvre en forme de cercle ! Carré a à peine le temps de se retourner qu'elle est déjà partie. Il se met donc au travail sans réel résultat dans sa volonté contrainte de transformer une pierre carrée en cercle. Le lendemain, Cercle est ravie de sa réalisation somme toute davantage due au hasard, mais peu importe, car ce que nous dit cet album, c'est que l'art est une question de point de vue.

La narration très efficace est portée par des illustrations aux tons naturels, ce qui confère à cet album un charme certain. Le duo Mac Barnett et Jon Klassen excelle à aborder des notions telles que le regard de l'autre, la créativité artistique, la confiance en soi et la perfection.


J'aime beaucoup ce va-et-vient entre des formes géométriques qui interrogent tour à tour le monde dans leur relations quotidiennes.
Une belle unité en tout cas !

Carré
Mac Barnett et Jon Klassen
Ecole des loisirs

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Le loup, le canard et la souris

C'est qui chat ?

Hamaika et le poisson

21 printemps comme un million d'années