Nos éclats de miroir

Florence Hinckel renouvelle avec ce récit intimiste le genre du journal intime. 
Intime également car il vient de sa propre adolescence, quand à 12 ans, elle écrivait elle-même avec une originalité de ton puisque son journal s'adressait à Anne Frank, qu'elle admirait. 
Elle reprend donc ce procédé dans le journal de Cléo, 15 ans, dont l'âge correspond à celui de sa correspondante disparue en camp de concentration, avec une coïncidence inconsciente, tout comme pour elle.

Le lecteur entre donc dans les pensées de cette jeune fille, qui vit avec sa mère et sa grande sœur Mélodie. Une ambiance familiale uniquement féminine puisque le père est décédé lorsqu'elle avait 3 ans. Ce père absent pèse sur chacune d'entre elles de façon différente. Il y a aussi sa meilleure amie Bérénice dont elle s'éloigne peu à peu. Dimitri, son amour d'enfance, dont elle se rapproche. Mais surtout, c'est la voix d'une jeune fille qui cherche sa place dans la complexité du monde des adultes et qui interroge son reflet mouvant et ceux des autres.

Nos éclats de miroir surprend par la maturité de Cléo, par son regard sur les événements et les personnes, par son optimisme, par sa faculté à accueillir l'imprévu et à prendre sa vie en mains....et celle des autres.

L'écriture, magnifique, les procédés de mise en page au fil des émotions, donnent à ce roman une profondeur indéniable que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, plaisir allant crescendo.

Un portrait à fleur de peau à la fois intimiste et universel.
Et quel beau titre !

Nos éclats de miroir
Florence Hinckel
Nathan

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Rattrapage

chut ! il ne faut pas réveiller les petits lapins qui dorment

L'arbre de Sobo

Longtemps, j'ai rêvé de mon île

La balade de Koïshi