Calpurnia

Calpurnia Tate a presque douze ans mais pas encore. Nous sommes au Texas, près d'Austin, dans une plantation de coton créée par son grand-père et maintenant dirigée par son père. Calpurnia est la seule fille parmi six frères. En 1899, à l'aube du nouveau siècle, ce n'est pas une mince affaire, surtout dans une famille comme les Tate où il faut tenir son rang. La maman règne sur sa tribu. Beaucoup de règles à suivre mais aussi assez de liberté malgré tout. Et dans la chaleur étouffante de l'été, Calpurnia s'adonne à sa passion : observer la nature, surtout les insectes. Elle observe, note tout dans un carnet de cuir offert par son grand-frère adoré, avec un enthousiasme communicatif.. Sa passion va prendre un autre tournant quand elle va pouvoir la partager avec son grand-père, devenu naturaliste de renom, ayant fréquenté les plus grands savants de l'époque. Et ensemble, ils vont vivre des moments de complicité inoubliables. Calpurnia est aussi confrontée au fait d'être une jeune fille de bonne famille devant savoir coudre et cuisiner pour rendre son futur mari heureux. Au fond d'elle-même, ce n'est pas ce qu'elle souhaite devenir mais comment s'affirmer à travers la science à l'aube du XXème siècle ? Et si c'était un chemin vers la liberté ?

Quelle pure merveille que ce roman ! Quels personnages ! Quel talent d'écriture ! On se laisse emporter par ce caractère de jeune fille époustouflant d'intelligence, de spontanéité, de lucidité ! La relation avec son grand-père est absolument magnifique : ces deux-là n'ont pas besoin de beaucoup se parler et à deux générations d'écart, le même anti-conformisme les caractérise. Ce roman constitue également une peinture très intéressante des mœurs de l'époque et de l'avancée fulgurante des sciences (téléphone, automobile, botanique, entomologie, ...).  Beaucoup d'humour également dans les relations de frères à sœur, de rivalités vites oubliées et de profond respect, chacun dans ses différences de caractère.

On sent néanmoins qu'il faudra beaucoup de courage à cette jeune fille pour faire fi des conventions sociales et mener son propre destin. Son grand-père ne l'y aide finalement pas beaucoup en la confortant dans sa soif d'apprendre : je préfère penser qu'il fait confiance à son caractère plus que déterminé pour s'épanouir dans sa vie de femme.

Un roman exceptionnel et passionnant, très bien traduit, qui rappelle combien les femmes ont dû et doivent lutter pour affirmer leur rôle à part entière dans la société. Combat d'hier et d'aujourd'hui...

Calpurnia
Jacqueline Kelly
Traduit par Diane Ménard
Ecole des loisirs
Coll. Médium

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse