Platine

La fête de la musique n'est pas loin et voici un roman pour adolescents dans lequel nombre d'entre eux pourront se reconnaitre, à condition d'aimer le rock.

Eva est en classe de seconde. Elle se la joue un peu avec sa meilleure amie Samia. Dans le moule certes, mais juste à la limite. Ce qui la fait vibrer, Eva, c'est le rock. Elle en écoute tout le temps. Une vraie drogue. Ce qu'elle ignore encore, c'est que cette passion lui vient de son père biologique qu'elle n'a pas connu. Il est mort juste avant sa naissance. Ce sont des vinyles lui ayant appartenu, que ses grands-parents (les parents de ce père) lui donnent comme une relique à la faveur de leur déménagement, qui vont précipiter la jeune fille dans un chaos intérieur, qui va s'extérioriser par de la violence. Envers ses parents d'abord (beaucoup de ressenti vis-à-vis de sa mère) mais surtout envers une camarade de classe qu'elle expédie ni plus ni moins à l'hôpital. Trois jours d'exclusion lui tombent dessus. Trois jours qui vont la transformer. Trois jours qui vont lui faire accepter ce père et surtout s'accepter elle-même. La nouvelle Eva va se révéler beaucoup plus à l'écoute des autres et moins épidermique.

Voilà un premier roman de Vincent Brunner à l'intrigue intéressante : une ado bien d'aujourd'hui, confrontée à une révélation qui la dépasse. Sur fond de musique de rock que l'auteur maîtrise parfaitement bien puisqu'il travaille dans le milieu du rock.

Un roman qui aurait néanmoins gagné en épaisseur s'il n'était pas aussi délayé dans les chapitres du milieu. J'ai trouvé que l'histoire piétinait, que les états d'âme d'ado d'Eva avec sa copine et leurs plans foireux se révélaient à la longue de trop. Mais je suis allée au bout car je voulais connaitre le dénouement, que j'ai trouvé fort bien mené pour le coup. Une fin sensible et apaisante.

Ce roman n'est pas une déception mais pas un coup de cœur non plus. 

Platine
Vincent Brunner
Flammarion
Tribal

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Les petits amis de la nuit