Pages

dimanche 30 septembre 2012

Alors ?...


Pour ma part, n'importe où et n'importe quand,
En fait, (presque) tout le temps !
Mais le dimanche matin, le plus délicieux, au fond de son lit 
quand toute la maisonnée est encore endormie...
Plein de romans en route, de belles découvertes...
A suivre ! 

ET VOUS, OU LISEZ-VOUS ?

vendredi 28 septembre 2012

Mon père, l'étoile et moi

On reste là dans le domaine de la danse mais différemment.
Martin vit seul avec son père, séparé de sa mère qui file le grand amour. Un père un peu secret, présent à sa façon et qui, quand il s'absente le soir, donne un tas de consignes à son fils comme manger ce qu'il lui a préparé, se coucher tôt (télévision brimée) et surtout n'ouvrir à personne. Sauf qu'un soir, cela ne se passe pas du tout comme ça : quelqu'un tambourine à la porte...Une femme qui dit connaitre son père et qui dit avoir besoin d'aide. Martin finit par ouvrir et découvre une grande dégingandée, pas polie du tout...
Son père lui dit le lendemain : "Nous avons une étoile à la maison". Marie-Agnès décontenance le jeune garçon, jusqu'au jour où il se retrouve avec elle dans une salle de répétition de l'Opéra de Paris...

J'ai découvert Yann Coridian récemment et je me régale à chacun de ses romans. Ses personnages sont toujours très bien décrits, les situations originales. 

On suit les interrogations du jeune garçon, tout surpris que son père ait pu avoir une autre vie avant. Il pense qu'il est à nouveau amoureux, ne comprend rien au monde des adultes qu'il trouve bien compliqué. Mais cette rencontre avec cette étoile tombée du ciel va lui faire découvrir un univers inconnu, va lui permettre de toucher à une forme artistique davantage réservée aux filles et une belle complicité va naître avec son père.
Certaines scènes sont très drôles, voire même incongrues. Martin est vraiment attachant et émouvant.

Un très bon moment passé avec ce petit roman, qui réjouira nombre de jeunes lecteurs et  que je conseillerais dès 9 ans.

Mon père, l'étoile et moi
Yann Coridian
Ecole de loisirs
Collection Neuf

mercredi 26 septembre 2012

Collection Z'azimut

Une collection que je viens de découvrir et qui aborde notamment le sport sous un jour nouveau. Et ça fait du bien parce qu'en littérature jeunesse fictions, le sport est bien pauvre : à part le football et les chevaux, rien n'est bien original.

Chaque volume présente cinq histoires courtes autour du sport en question et le croise avec cinq genres : sentiments, science-fiction, humour, faits divers et policier.

Les auteurs sont de bonnes pointures à chaque fois et l'illustrateur est différent aussi. Le lecteur découvre ainsi une multiplicité d'univers.

Pour ma part, j'ai lu "5 histoires de danse" : des histoires palpitantes et bien menées, des personnages attachants. On y découvre l'univers de la danse à travers la passion de cinq personnages mais d'autres thèmes sont aussi abordés comme le handicap, la souffrance, le sens de l'effort et de la performance, le regard des autres,...

Je mettrais un seul bémol : les couvertures ne sont vraiment pas attrayantes...et le titre pas vraiment accrocheur non plus. Les enfants y accordent une grande importance et nous le disent. Dommage !

La collection aborde aussi le football, l'équitation (eh oui, elle n'y échappe pas !), la montagne mais aussi d'autres thèmes comme les chevaliers, le Moyen-Age, Rome, les détectives,...

5 histoires de danse
Christophe Donner, Emmanuel Viau, Franck Pavloff, Gilbert Schlogel, Marie Tenaille
Collection
Fleurus

lundi 24 septembre 2012

Un arbre accueille Méli-Mélo...

 Si vous ne connaissez pas encore le blog collectif
"A l'ombre du grand arbre"
c'est le moment ou jamais d'aller voir et ici...



Des identités différentes de blogs tous passionnés dont le but est de vous faire apprécier la richesse de la littérature jeunesse :
  avec des débats, des thématiques et des lectures communes spécialement concoctées pour vous...

Que de l'inédit !

Qui dit que automne rime avec morosité ?

Venez vous asseoir sous cet arbre bienveillant !

Méli-Mélo de livres fait partie de l'aventure...

Trop forts, les mots !

Je voue une admiration sans bornes à M. Alain Rey, cet historien des mots, ce décrypteur de leur sens caché ! 

"Trop forts, les mots !" est un documentaire qui dissèque pas moins de 50 mots sous forme d'histoires :

"C'est vrai qu'ils sont forts, les mots ! Nous vivons avec eux, nous nous servons d'eux pour parler et pour écrire, nous croyons les connaître, et puis, tout d'un coup, ils nous échappent. Ils sont comme des boîtes bien fermées, avec des trésors à l'intérieur".

Et là, on les découvre dans ce qu'ils ont à nous dire dans leur étymologie, leur évolution linguistique, leur éclairage mutuel ou leurs contradictions.

Une double page est consacrée à chaque mot ou expression, avec une petite entrée et des synonymes du mot en question, et une petite conclusion. Des dessins humoristiques apportent une gaieté supplémentaire à un texte déjà bien tonique.

C'est poétique, philosophique, ludique et instructif : on peut piocher là où on veut et on apprend une foule de choses sur ces mots qui sont "trop forts !".

"C'est un trésor collectif à garder vivant".

Une façon intelligente d'aborder la linguistique sans jamais se prendre au sérieux.

Pour tous les curieux...

Trop forts, les mots !
Alain Rey et Zelda Zonk 
Milan

vendredi 21 septembre 2012

Contes croisés

"...ou quand l'Afrique et l'Europe se répondent".

Le sous-titre ce ce poche dans la collection Folio junior m'a interpellée et je n'ai pas été déçue.
L'illustration de la couverture est très attirante aussi.

Son principe est simple : il fait dialoguer des contes traditionnels du Bénin avec des contes du patrimoine français empruntés à La Fontaine, Charles Perrault ou Pierre Gripari.

Et les thèmes universels se rejoignent : comme la jalousie, l'orgueil, la duplicité, l'avarice, la récompense, l'amour, l'amitié...

On apprécie de découvrir des versions venant d'un autre continent et de redécouvrir les nôtres bien connues, qui du coup, prennent un éclairage nouveau.

C'est vraiment plaisant à lire : une belle façon de mettre les contes en perspective pour mieux les apprécier.

Contes croisés : quand l'Afrique et l'Europe se répondent
Collectif
Gallimard jeunesse
Folio junior

mercredi 19 septembre 2012

Quand un dinosaure déménage

Les parents d'Ulysse ont décidé, comme ça, d'aller vivre à la campagne. Quelle idée ! se dit Ulysse. Il va falloir quitter sa "vie d'avant" : les copains et l'école de toujours, tous ses repères et aller vers l'inconnu.
Ulysse pressent qu'il ne va pas faire un beau voyage...
Les premiers temps sont durs : rien ne ressemble à ce qu'il connait déjà. L'enthousiasme de ses parents l'exaspère. Mais le pire, c'est la nouvelle école. Il ne connait pas les codes. Il y a d'un côté la bande des garçons, les Crasseux, menée par Charlie une fille, et de l'autre la bande des filles, les Couettes, menée par Cléo. Et elles ne peuvent pas se voir. Là-dedans, Ulysse se sent comme un dinosaure...

Le ton de ce petit roman traduit avec réalisme la dureté des enfants entre eux et les étapes qu'eux-mêmes s'imposent pour s'intégrer. On suit le héros dans ses craintes, ses doutes, ses maladresses et son impuissance dans ce déménagement, voulu par les adultes, qui sont eux, bien loin de ses préoccupations d'enfant. Finalement, le plus dur passera avec le temps et Ulysse va trouver sa place. C'est ça aussi grandir !

En ce temps de rentrée scolaire, un roman dans lequel beaucoup de "nouveaux" se retrouveront.

Un roman vivifiant et optimiste !

On en parle aussi

Quand un dinosaure déménage
Nastasia Rugani
Ecole des Loisirs
Collection Neuf

lundi 17 septembre 2012

Les contes de Gripari

Quelle belle idée que de rééditer les Contes de Gripari !

L'intégrale des "Contes de la rue Broca", chez Grasset jeunesse, est un monument de facéties et d'humour,  de ce merveilleux conteur qu'était Pierre Gripari. On ne le présente plus tant il fait partie du patrimoine de la littérature jeunesse. 

On retrouve donc la fameuse sorcière de la rue Mouffetard, la sorcière du placard aux balais, la fée du robinet et tant d'autres ! 

Magnifiquement illustrés par Claude Lapointe, ces contes retrouvent toute leur saveur et leur verve si particulière.

Gageons que beaucoup d'enfants vont se régaler comme tant d'autres avant eux ! 
Et si des adultes ne connaissent pas, ne vous privez surtout pas !

Grasset jeunesse a également réédité sous format poche quatre autres titres : "Contes d'ailleurs et d'autre part", "Les contes de la folie Méricourt", "Sept farces pour écoliers" et "Histoire du prince Pipo" (collection Gripari poche avec des illustrateurs différents dans chaque volume).


Contes de la rue Broca
et autres...
Pierre Gripari
Illustrations de Claude Lapointe

vendredi 14 septembre 2012

Encore heureux qu'il ait fait beau

Un très beau roman initiatique et un roman coup de coeur pour moi !

Rien ne prédestinait la Bibliothèque Jacques Prévert et ses occupants à cette aventure de dix jours et quelle aventure !

La Bibibliothèque se transforme un soir en bateau sur les flots...eh oui, vous ne rêvez pas ! Passée l'incrédulité, la vie s'organise à bord : les élèves de 6ème F, Sarah la belle bibliothécaire, le prof de technologie, le directeur de l'établissement, la femme de ménage, tous vont se découvrir sous un autre jour. Il y aura de beaux moments (ah ! les cours de techno travaux pratiques en grandeur réelle ! et la baignade avec les dauphins) et de moins beaux (la tempête : un moment mémorable- la soif et son chantage, pas beau à voir...). Tous solidaires, tous dans le même "bateau" et l'obligation de vivre ensemble malgré tout.
Tout finira bien mais on tremble pour cet équipage de fortune à chaque page, on s'émerveille de leur ingéniosité et comme eux, on voudrait finalement que cette aventure dure toujours...

Un roman superbe sur la faculté de l'être humain à s'adapter, de beaux modèles d'adultes et des enfants qui s'épanouissent.

Encore heureux qu'il ait fait beau
Florence Thinard
Thierry Magnier

mercredi 12 septembre 2012

Les grandes aventures culinaires

Voici une collection très originale, avec deux titres : "Le chausson aux pommes" et "L'endive au jambon".
Des inclassables !

Véritable recette ou aventure délirante ? 

A chaque fois, on craint pour l'animal en question (un hérisson et un lapin, d'ailleurs pour celui-ci, son sort semble bien scellé : à la casserole ?). 

On part à la recherche des ingrédients comme dans une recette de cuisine sauf que là, les deux petits animaux se retrouvent bien malgré eux entre les mains de notre apprenti(e) cuisinier(ère). On ne voit d'ailleurs que ses mains, jamais son visage, dans une cuisine aux couleurs psychédéliques (ce qui n'est pas fait pour nous rassurer...).

Finalement, l'animal s'en sort plutôt bien et la recette se trouve bouclée en un tour de main !

Surprenant et inattendu, deux petits bouquins à apprécier sans modération.





Le chausson aux pommes
L'endive au jambon
Frédéric Marais
Sarbacane
Coll. Les grandes aventures culinaires

lundi 10 septembre 2012

Mon nouvel ami

J'suis trop contente : je viens de recevoir le tout dernier abonnement du secteur jeunesse et j'suis ravie de vous présenter mon nouvel ami : GEORGES le petit-petit-petit magazine pour enfants pas encore adultes.

Une revue hyper-graphique, hyper-tonique, hyper-belle, hyper-drôle avec des histoires (des petites et des grandes), des jeux et des rubriques fourre-tout pour le moins originales dont tous les fils sont tirés dans chaque numéro avec intelligence et humour. Un petit logo, le dernier numéro porte sur la machine à laver (pour l'ouvrir, c'est ici), décliné sur toute la ligne et qui donne le ton (Il y a eu la moustache, le vélo, la trompette, le cupcake,...).
De bons auteurs et je vous parle même pas des illustrateurs, que des pointures !

N° Machine à laver sorti le 6 septembre 2012
Une très belle façon d'amener les 8-12 ans à la lecture.
Bien plus qu'une revue !

Pour tout savoir :
Le site des Editions Grains de sel ici et

Revue Georges
Editions Grains de sel 

4 numéros /an
6€
En librairie ou par abonnement

samedi 8 septembre 2012

Superbe collection !

Quatre titres sortis pour cette série pour les tout petits !

"Les nombres", "Les contraires", "Les formes" et "Les couleurs" abordent les premières notions avec des couleurs flashy, des pages transparentes et des surprises à chaque fois. 

On commence par la page de droite (celle dont l’œil est toujours attiré en premier) et en tournant le transparent, la page de gauche se transforme. Il y a dans certaines de réelles trouvailles graphiques. 

Il suffit de regarder et de s'émerveiller de l'effet produit.
En petite enfance, les parents sont toujours preneurs de ce genre de livres, a fortiori en cette période de rentrée...

 Une très belle réussite  signée Bayard jeunesse.

jeudi 6 septembre 2012

Les enfants et les animaux de compagnie

Lulu est une vraie petite peste, de celle que tous les parents redoutent ! Ses désirs sont des ordres et jusqu'ici, elle a obtenu tout ce qu'elle veut. Alors quand elle demande à ses parents un brontosaure comme cadeau d'anniversaire, alors là, non ! Ils ne cèderont pas. Lulu peut bien se rouler par terre, menacer ses parents des pires maux, cette fois, non, c'est non ! Alors Lulu ne se démonte pas : elle part dans la forêt à la recherche de son brontosaure...qu'elle finit par trouver. Tiens ! Tiens ! se dit celui-ci, une petite fille ! Cela faisait longtemps que je rêvais d'en avoir une !
Comment Lulu va-t-elle sortir de là ? Est pris qui croyait prendre !

Roman, album, première lecture ? Un peu de tout ça à la fois. En tout cas, la lecture de ce très bel objet est absolument jubilatoire. Les illustrations de Lane Smith, en noir et blanc, sont irrésistibles d'humour. L'auteur s'amuse à plusieurs reprises à s'adresser directement au lecteur et nous concocte trois fins à cette histoire délirante. On ne s'en lasse pas ! 
Un livre qui se prête fort bien à une lecture à haute voix.

Lulu et le brontosaure
Judith Viorst
Illustré par Lane Smith
Milan 

"Je veux un python pour mon anniversaire", c'est ce que Pablo appelle de tous ses vœux pour ses 9 ans. C'est sûr, cette année, ça va marcher ! Mais le jour J, déception...
C'est une boule avec des poils qui lui est offerte par ses parents. Mais une boule de poils qui va se révéler un peu magique. Pablo et son meilleur copain Baptiste vont alors vivre de très beaux moments.
Une aventure pleine d'humour et de rebondissements à lire dès 8 ans, au style très gai et optimiste.
Et ils sont beaux ces romans de Rue du monde !


Ces deux lectures prouvent combien la présence d'un animal de compagnie est bénéfique aux enfants.




Je veux un python pour mon anniversaire
Raphaële Frier et Solenn Larnicol
Rue du monde
Collection Roman du monde 

mardi 4 septembre 2012

Je n'irai pas

"J'ai tout préparé : ma trousse, mon cartable. J'ai relu la très grande liste deux fois, en cochant. J'ai mon stylo rouge, ma gomme, mon stylo plume avec de l'encre violette, mon agenda, mes cahiers".

C'est comme ça que ça commence la rentrée :  avec des préparatifs pour se refaire à l'idée qu'il faudra bientôt y retourner. C'est aussi l'adieu à l'été, aux vacances mais aussi la joie des retrouvailles avec les amis. Un mélange d'angoisse et de curiosité.

Et pourtant, j'irai bien pas...

Je ne vais pas dévoiler la chute de cet album réjouissant à souhait, aux illustrations épurées.

En accompagnant ma petite dernière ce matin (dernière année de primaire), ce livre de Séverine Vidal (encore !) s'est imposé comme une évidence en regardant les enfants avec leurs tenues de rentrée et en discutant avec les enseignants. 
Une nouvelle année scolaire qui commence, dans une autre année : une petite boule au ventre comme toujours, qui ne me quittera que ce soir...
Les enfants grandissent trop vite !

Et pourtant, j'irai bien à l'école moi !

Bonne rentrée à toutes et à tous et merci pour ce petit bijou !

Je n'irai pas
Séverine Vidal et Cécile Vangout
Editions Frimousse

lundi 3 septembre 2012

Moi Ambrose roi du scrabble

Ambrose étouffe avec sa mère. Faut dire qu'il y a de quoi ! Il en a aussi assez de déménager au gré de son travail. Son allergie à l'arachide lui bouffe la vie. Une fois de plus, il n'arrive pas à s'intégrer dans son nouveau collège. Il tombe sur une bande de caïds qui lui font frôler la mort (une cacahuète dans son sandwich !). Sa mère, terriblement anxieuse depuis qu'elle a perdu son mari accidentellement alors qu'elle était enceinte, décide de le déscolariser. Ambrose trouve ça chouette au début mais très vite les cours par correspondance ne lui suffisent plus à occuper ses journées. Il va alors se tourner vers le fils des propriétaires, un couple grec charmant. Seulement, Cosmo sort de prison, ce qui n'est pas du tout du goût d'Irène (sa maman).
Mais le jeune homme et le jeune garçon vont se découvrir une passion commune pour Le Scrabble (jeu que Cosmo a découvert en prison alors qu'Ambrose y joue souvent avec sa mère). Ils vont rencontrer la sympathique et très jolie Amanda...Bon, j'arrête là !


Voici à nouveau un roman de la maison d'édition Hélium qui tient bien ses promesses : l'intrigue, à première vue assez banale, prend très vite un tour assez original. Malgré le tragique de certaines situations, l'auteur réussit à instiller une certaine dose d'humour (dans le genre, Ambrose est irrésistible) et le lecteur se prend très vite d'affection pour ces deux personnages qui veillent finalement l'un sur l'autre et s'aident mutuellement pour progresser. On apprend également une foule de choses sur ce jeu de Scrabble : déjà, pour être dans le bain, l'annonce des chapitres mélangent toutes les combinaisons possibles avec un jeu de lettres, les parties au club dévoilent tout un pan des passionnés de ce jeu mais l'auteur va plus loin. Elle nous dit aussi que dans un jeu de société, il y des règles à respecter comme dans la vie...et ça, Cosmo et Ambrose ont bien besoin de l'apprendre !

Un roman réjouissant, ludique et en même temps profond.

Par l'auteur de "Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? " (voir ).

A lire dès 11ans.

Les éditions Hélium, c'est par ici

Moi Ambrose roi du Scrabble
Susin Nielsen
Hélium

samedi 1 septembre 2012

La meilleure nuit de tous les temps et Les petites marées

Deux romans de Séverine Vidal qui valent vraiment le détour !


De tous les romans que j'ai lu en vacances (et il y en a eu beaucoup !), celui-ci est loin devant tant il m' a émue...
C'est une superbe histoire pleine de sensibilité, sans niaiseries ni clichés et une belle leçon pour les adultes !

Dès la première page, le ton est donné : "Quand on tombe amoureux, on tombe pour de vrai. Aimer, c'est s'écrouler dans les escaliers, c'est se fendre la cheville en deux, avoir l'os qui ressort et hurler à la mort en attendant les secours. Niveau douleur, c'est à peu près ça". C'est Raphaël qui parle. La première fois qui l'a vue, la nouvelle de 5ème à la rentrée, c'est l'effet que ça lui a fait. Colombe, elle s'appelle.
"Aïe love you" : leur histoire, belle comme un cœur, va s'épanouir en cachette avec de beaux moments, des dialogues percutants, jusqu'au moment où les deux tourtereaux vont vouloir la vivre pleinement (mais en tout bien tout honneur !) et là, les ennuis vont commencer...

J'ai beaucoup aimé la belle complicité de Raph avec son grand-frère, l'innocence très touchante mais aussi la maturité des deux amoureux. Les adultes, avec leurs craintes bien légitimes, vont avoir l'intelligence de se mettre peu à peu à leur portée et se rappeler leur propre enfance. 

"Quand on tombe amoureux, on tombe pas vraiment. On s'envole" : tel est le mot de la fin de Raphaël.
Un roman à conseiller dès 10 ans et adultes, ne surtout pas s'abstenir !

La meilleure nuit de tous les temps
Séverine Vidal
Le Rouergue
Dacodac 

 "Les petites marées" n'est pas du tout dans le même registre : Mona pensait en avoir fini avec la douleur de son premier amour. Elle a tout fait pour s'éloigner de Gaël, son ami d'enfance. Mais la mort de sa grand-mère change tout : elle retrouve Saint-Malo et c'est Gaël qui l'accueille. Elle va néanmoins faire front, se blinder du mieux possible et enfin comprendre. Le deuil de sa grand-mère tant aimée va lui permettre de faire celui de cet amour qu'elle sait maintenant impossible. Gaël n'est pas celui qu'elle croit, il aura fallu du temps à lui aussi pour avouer son secret. 

Un roman tout en pudeur sur les sentiments amoureux qui font déjà souffrir des adolescents comme des adultes. Quelle frontière entre amour et amitié ?

Une très belle lecture.




Le blog de l'auteur


Les petites marées
Séverine Vidal
Oskar jeunesse
Court-métrage
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...