J'ai avalé un arc-en-ciel

Un roman que j'ai mis un certain temps à lire, non pas qu'il ne m'ait pas plu, au contraire. Je me suis prise au jeu de ce blog -journal intime tenu par une jeune fille de 17 ans franco-américaine qui vit aux Etats-Unis depuis l'âge de trois ans.

On la suit durant sa dernière année de lycée très privilégié (elle ne s'en cache pas) presque au jour le jour : elle nous parle de sa famille, de ses ami(e)s, de ses profs, de son lycée, de son avenir ou plutôt de la nébuleuse qu'il représente. Et surtout de l'arc-en-ciel qu'elle a avalé. Entendez par là une révélation intime mais je tairais laquelle. Un vrai tsunami.

Outre la longueur (mais une année, c'est long, surtout avec tant d'événements !), j'ai aimé le ton de cette jeune fille : c'est drôle, vif, impertinent, plein de maturité et d'auto-dérision.

Outre le fait qu'on apprend plein de choses sur le système éducatif américain (bien différent du nôtre) , ce n'est pas cet aspect qui m'a permis d'aller au bout de ma lecture : Capucine, dite Puce, est vraiment attachante, elle se confie sans fard, est très honnête avec elle-même et les autres. J'ai plusieurs fois été subjuguée par sa façon d'aborder les choses et je me suis dit que j'aurais vraiment envie de la rencontrer.

Une invitation à la tolérance sur cette jeunesse qu'on décrie bien trop souvent et un remarquable témoignage de cet âge charnière, avec beaucoup de sensibilité et d'humour.

Il s'agit du premier roman de Erwann Ji qui est français.

J'ai avalé un arc-en-ciel
Erwann Ji
Nathan

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les petits amis de la nuit

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif