Le groupe

Retrouver la plume de Jean-Philippe Blondel est toujours un plaisir.

Et cette fois, il nous parle d'écriture, du processus de l'écriture à travers un atelier qu'il imagine mis en place par un prof d'anglais (tiens tiens...) sous l'impulsion d'une prof de philosophie, sa collègue. Dix élèves de terminale répondent à l'appel. Durant quelques mois, ils se réunissent une fois par semaine dans une salle qui évoque le moins possible une salle de classe. À chaque fois, un exercice d'écriture est proposé avec ses contraintes. 

Le lecteur entre en quelque sorte en effraction dans l'intimité de cette salle où on s'observe dans un premier temps puis on apprend à se connaitre en se dévoilant. 

Un roman chorale où chacun expose finalement ce qu'il est, ce qu'il ressent, ce qui le révolte. La chute est superbement bien amenée par l'auteur. Les adultes jouent le jeu également et on découvre aussi leur fragilité, leurs doutes, leur propre jeunesse qui resurgit.  Les jeunes se projettent donc sur leur avenir alors que les adultes exercent une sorte d'introspection.

Un roman qui ne laisse pas indifférent : une communion de pensées qui abat les masques dans le plus grand respect et qui nous dit l'adolescence dans sa flamboyance.
Très émouvant. 

Et cela m'a donné diablement envie de me frotter aux exercices d'écriture proposés !

Existe aussi en version numérique

Le groupe
Jean-Philippe Blondel
Actes sud junior 

Commentaires

  1. Qu'il a l'air chouette ce roman ! Moi qui aime tant les ateliers d'écriture sans pourtant en avoir beaucoup pratiqué (et souvent quelle ne fut pas ma déception !), il me tarde de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. Une de mes prochaines lectures, tu t'en doutes !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Les petits amis de la nuit