La vitesse sur la peau

J'ai eu envie de découvrir l'écriture de cette auteure Fanny Chiarello que je connaissais de nom seulement et son écriture est absolument remarquable, percutante, philosophique mais je vais y revenir.

Elina, 14 ans, a subi un choc un an auparavant qui lui a ôté toute envie de parler. Muette depuis la mort accidentelle de sa mère renversée par une voiture alors qu'elle circulait en vélo. Elina ne vit plus vraiment : sa vie quotidienne est devenue une suite d'automatismes qu'il faut bien se résoudre à accomplir par nécessité. Son seul refuge : le jardin des Plantes où elle végète parmi les végétaux et observe avec ironie les joggeurs. Un jour pourtant, Elina se met à courir et c'est là qu'elle va rencontrer Violette, une ancienne marathonienne en fauteuil roulant qui va peu à peu l'apprivoiser et lui redonner le goût de la vie, celle de la vitesse sur la peau, grisante de la course, celle de la musique et celle des mots. Sauf que Violette ne dit pas tout : son secret est plus que bouleversant. On devine chez elle une béance mais laquelle ?

La vérité éclate dans ce roman comme un boomerang. Roman de la résilience, du deuil, de la culpabilité, des tours mauvais que la vie s'amuse parfois à entortiller autour de personnes qui en ont déjà pas mal subi. Et la force du hasard aussi qui s'en mêle.

Non, je n'ai pas aimé cette fin trop abrupte. Ce roman, je l'ai perçu comme une démonstration de cette fin, comme s'il fallait à tout prix y arriver. De même pour les dialogues : j'ai été parfois gênée par la répartie et les réflexions d'Elina, qui ne sont pas celles d'une jeune fille de son âge. Des échanges philosophiques de haute volée qui ne collent pas toujours avec les situations et les personnages, malgré une écriture maîtrisée et superbe qui m'a littéralement bluffée dans ses à-coups, ses émotions à fleur de peau comme coupées à la serpe. Et cette symbolique de la course comme un nouveau souffle avec ses multiples trajectoires qui donne à la jeune fille comme un goût de résurrection, c'est fort, très fort.

Néanmoins, la thématique choisie est de celle qui pourrait bien arriver dans la vraie vie et bon sang que c'est triste !

Un roman à rapprocher d'un précédent que j'ai lu récemment : Tu ne sais rien de l'amour.

7/18 Challenge 1% Rentrée littéraire

Existe aussi en version numérique

La vitesse sur la peau
Fanny Chiarello
Le Rouergue
Doado

Commentaires

  1. Je suis en train de lire son roman "adulte" de cette rentrée et je découvre sa plume. Complètement à part !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Les sentinelles du futur

L'enfant des livres

Les porteurs : #1-Matt

Cœur de bois

D'entre les ogres