L'amour toujours...

Trois romans jeunesse, trois coups de cœur, trois histoires d'enfants en prise aux premiers émois, des histoires touchantes, réalistes et drôles.

©Méli-Mélo de livres


Le premier lu, c'est celui de droite : 
"La vie rêvée des grands" de Géraldine Barbe. 

J'avais déjà beaucoup aimé son "Invité surprise".
On y fait la connaissance de Rose, 10 ans, petite jeune fille timide qui oscille entre la vie réelle et sa vie imaginaire. Elle y a introduit un frère imaginaire qui vit dans une maison imaginaire et elle s'y réfugie souvent. Il y a aussi son chien Pépère, fin psychologue. Rose rêve à plus tard, à quand elle sera enfin grande. Elle s'imagine une vie sans contraintes et de liberté même si, au fond, elle se doute bien que ce n'est pas si facile tout ça. Il y a aussi ce garçon qui lui plait dans sa classe mais dont elle n'ose approcher, ni même nommer. En attendant, elle savoure ses "petites" victoires : malgré son caractère solitaire, elle a réussi à se faire des amies mais surtout, elle est invitée à sa première boum et le garçon aussi. Commence alors pour elle la vraie vie et surtout l'envie de vivre le moment présent.

Voici un petit roman pour le moins très subtil qui nous fait entrer de plain-pied dans le raisonnement pour le moins très mature d'une fille de 10 ans qui se pose des questions sans fin et qui en donne très souvent des réponses pleines de bon sens. Cela fait parfois sourire, on est attendri de tant de sensibilité et de réalisme. Un roman sur le sentiment de se sentir différent, d'en ressentir une forme de souffrance mais aussi de fatalité. Déjà.
Un petit bijou d'écriture.

Le deuxième lu, c'est celui du milieu : "L'été de Léa" de Madeline Roth.

Théo attend impatiemment les vacances d'été chez sa grand-mère. Il sait qu'il va retrouver sa cousine Léa. Ils s'entendent si bien ! Et Léa est si belle...mais il perçoit aussi que cet été, rien ne sera plus pareil. Ils ont grandi, beaucoup. Des sentiments nouveaux affleurent qu'ils savent impossibles à laisser éclore. Ils en perçoivent chacun à leur façon l'injustice. Théo, lui, souffre davantage que Léa. Léa, elle, s'autorise les choses. C'est son caractère. Théo le sait. C'est une fille, mais vraiment pas comme les autres. Et puis, cet été-là, il y a Maxime, qui vient un peu brouiller les pistes. Difficile alors de mettre de l'ordre dans ce que l'on ressent pour l'autre.

Voici un petit roman à deux voix bien subtil aussi sur la relation ambiguë mais très réaliste que peuvent vivre deux cousins qui se connaissent depuis l'enfance et qui s'aperçoivent qu'ils sont en train de perdre la magie de ces moments-là pour en vivre d'autres, plus difficiles à cerner. Beaucoup de pudeur et de réalisme dans ces lignes que l'auteure a su admirablement bien rendre dans la psychologie des personnages.
Un petit bijou de réalisme.

Le dernier lu, c'est celui de gauche : "Elliot, super-héros" de Cécile Chartre.

Elliot, super-élève, super en tout, vraiment rien à se reprocher. Jusqu'au jour où, il ne sait même pas pourquoi, peut-être à cause de Lisa qui le regardait ?, il frappe du pied dans un ballon abandonné de la cour...qui fait éclater tout droit la vitre de la classe du directeur de l'école en personne. Première punition de sa vie : se retrouver à copier des lignes avec Robin et Gaspard, les deux "loosers" de l'école. Mais l'inédit se poursuit :  le néon de la classe explose...et depuis, les trois sont convaincus d'avoir des super-pouvoirs, certes, assez limités, mais des super-pouvoirs quand même ! Nom de gang, tenues vestimentaires ad hoc, tout y passe...jusqu'à ce jour mémorable où Lisa, l'amour secret de sa vie, lui adresse la parole...

Voici un petit roman franchement drôle, avec un héros assez pince sans-rire qui m'a fait sourire du début à la fin tant les situations qu'il vit sont cocasses, pleines de cette naïveté si attendrissante de cet âge-là, d'un petit monde où tout est déjà si codifié et où tout revêt une importance capitale.
Un petit bijou d'humour.


La vie rêvée des grands
Géraldine Barbe
Eliott, super-héros
Cécile Chartre
Le Rouergue

L'été de Léa
Madeline Roth
Sarbacane

Commentaires

  1. J'ai aussi bien aimé Elliot, super-héros ! Tendre et frais comme tout !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas