Mélodie en sous-sol

Jeannette disparait sur le chemin du collège... 
On le sait, c'est écrit sur la couverture.
Et cela résonne comme un fait divers. Des disparitions d'enfants, il y en a beaucoup et il faut faire vite. Bien sûr, on pense tout de suite au pire. La police pense à une fugue. Sa maman, désemparée,  non. Ses amis non plus. Cela ne ressemble pas à Jeannette, gaie et joviale, un vrai petit pinson, au sens propre comme au figuré. Tout le monde est attérré, se pose des questions sans réponse, et l'angoisse s'installe. Crescendo. L'enquête n'avance pas, on piétine, on s'y est mal pris, et le temps passe et pendant ce temps-là, l'espoir s'amenuise...
Sauf pour  les amis proches de Jeannette, Thomas et Corinne. Ils décident de prendre les choses en main...

Un polar bien efficace, aux ressorts bien ficelés, qui manque parfois de crédibilité sur certains aspects, mais bon, le lecteur s'en accommode. Bien construit, avec cette alternance des voix, des personnages bien réalistes (ce pourrait être vous ou moi...), un suspense grandissant, et une fin où le lecteur, même s'il finit par découvrir le coupable, est bien loin d'avoir tout saisi de ses mobiles. Un retournement de situation mené de main de maître par l'auteure. Tout se tient. Et on se dit : "C'était donc ça !...".

Un bon moment de lecture qui conviendra parfaitement à la tranche d'âge visée et aux férus du genre mais aussi à ceux qui voudraient le découvrir. 
Un roman que je conseillerai très volontiers.



Mélodie en sous-sol
Sophie Bénastre
Oskar jeunesse

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Les petits amis de la nuit