Brindille

«Elle s'appelait Pavlina. C'est un joli prénom, mais tout le monde l'appelait Brindille. Il faut dire qu'à la maison il n'y avait que des hommes; pas vraiment méchants, juste un peu lourdauds. [...] On pourrait croire que dans cette famille de garçons la jolie Brindille était chouchoutée, eh bien pas vraiment. Toutes les tâches ménagères étaient négociées à la dure. Presque toujours, Brindille perdait. [...] Un soir Sergueï retrouva sa fille cabossée d'un oeil au beurre noir. Malgré son insistance, Brindille n'avoua pas qui en était l'auteur. Elle déclara simplement qu'elle arrêtait le piano pour faire de la boxe...»




La frêle Brindille ne fait pas le poids face à trois grands frères bien costauds ! La fratrie n'est pas toujours un monde de bisounours. La rancœur, la jalousie, les alliances, les coups en douce, la mauvaise foi, tout est bon pour faire sa place !


Au-delà de l'histoire, ce que j'ai aimé dans cet album grand format, c'est la façon dont sont amenées les choses et la façon dont les illustrations et leur mise en page le souligne avec justesse. On en reste coi. Béat d'admiration. Du très beau travail. De la pure perfection.



Avec, malgré tout, sans trop en dévoiler, un joli message de solidarité pudique et d'accomplissement de soi. Et une fin toute en délicatesse.


Un album puissant qui plaira aux filles mais aussi à tous ces petits derniers qui se sentent souvent bafoués au sein de la cellule familiale.

Un coup de cœur !

Les avis du cabas de Za  et de A lire au pays des merveilles

Le blog de Rémi Courgeon


Il compte (23/30) pour le Challenge "Je lis aussi des albums 2013" chez Hérisson


Brindille
Rémi Courgeon
Milan

Commentaires

  1. Ahhh j'en suis complètement fan !

    RépondreSupprimer
  2. J'adoooore et j'en ai fait profiter tous les collègues de la Médiathèque avant de le mettre en rayon !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif

Les petits amis de la nuit