Pages

lundi 30 avril 2012

La liste de mes envies

"Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières "Dixdoigtsdor", au succès grandissant. Sa mère lui manque-décédée subitement sur le trottoir devant elle à 18 ans- et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être."

Et vous, que feriez-vous si vous gagniez au loto ?  


On se l'est toutes et tous posée cette question...La plupart d'entre nous-mais si, avouons-le !-rêvons d'une vie de pacha, sans contraintes et que des plaisirs. C'est la question de fond de ce roman, remarquablement bien mené, pas toujours très gai, mais comme la vie finalement : la question du bonheur au sens large. La question de ses choix. La question de ses renoncements, de ses compromis, de l'attachement aux êtres. La question du temps qui passe et de l'amour, qui passe lui aussi. Jocelyne, tout cela, elle le pressent : cette somme d'argent arrivée subitement dans sa vie est comme une bombe à retardement. Et elle ne s'y trompe pas. Le lecteur la suit dans les listes de ses envies, finalement dérisoires car l'essentiel n'est pas là : l'argent fait-il le bonheur ? Vaste débat...Et s'il suffisait de laisser ses rêves à l'état de rêves pour vivre sa vie tout simplement ?

Un roman fort, achevé, désespérément humain et terriblement émouvant. Un bel hommage aux femmes aussi. Une très belle lecture.

La liste de mes envies
Grégoire Delacourt
JC Lattès

dimanche 29 avril 2012

Oh non, George !

Voici un chien plein de bonnes intentions...mais vraiment, on le croit terriblement sincère ! Il n' y a qu'à regarder ses yeux si innocents et si touchants de vérité...mais aussi remplis d'une pointe de coquinerie !

Il promet à son maître-crois de bois, croix de fer-qu'il va être très, très sage durant son absence...
Celui-ci aurait-il un petit doute ??? 

Alors que va faire George : devant le gâteau dans la cuisine, en présence du chat, dans les parterres de fleurs ? 
  



 "Oh non, George !" ...

Mais si !!! Va-t-il tenter de se racheter ? Peut-être...

Après "Un peu perdu" (Prix sorcières 2012 catégorie album tout-petits), Chris Haughton nous régale avec cette histoire où nombre de petits (et plus grands !) vont voir comme un air de déjà vu...Et si moi aussi, je me comporte parfois comme George ? (mais juste un peu !).

Des couleurs vives, un style tout simple et un humour qui a du chien...
Génial ! 
                                 
 Oh non, George !
Chris Haughton
Thierry Magnier

vendredi 27 avril 2012

Tous les animaux étaient en colère

"Ce jour-là, il faisait très chaud dans la jungle. Les animaux s'ennuyaient. Le lion alla voir la tortue et lui dit : "Je ne t'aime pas, parce que tu es lente." Alors, la tortue se fâcha. Elle alla trouver l'éléphant et lui cria : "Je ne t'aime pas, parce que tu es trop gros !" ... Et ainsi de suite, jusqu'à ce que toute la jungle en tremblât de colère...Quelque chose de terrible allait-il arriver ? Heureusement, une colombe tournoya dans le ciel..."

...Et la colombe dit à chacun ce qu'elle pense de sa différence : elle en fait une force au lieu d'un handicap et chaque animal blessé auparavant retrouve le sourire et le bonheur.

L'auteur dit de son livre : "Le thème de ce petit livre est universel : ce sont nos différences qui nous rendent intéressants, c'est la raison pour laquelle nous devons les respecter".

Un petit livre effectivement mais grand par le message qu'il délivre. Les illustrations au style très épuré sont parfaites pour le porter. 



Biographie de l'auteur

William Wondriska est né en 1931 à Oak Park, en Illinois. Après avoir étudié à Yale puis au School of the Art Institute de Chicago, il a enseigné dans plusieurs universités américaines et a créé le studio de graphisme Wondriska Associates, travaillant pour des clients tel Walt Disney. Il a écrit, illustré et photographié onze livres pour enfants, qui ont été couronnés de nombreux prix par l'American Institute of Graphic Arts. Il vit maintenant à Concord, dans le Massachusetts. Chez Hélium, et pour la première fois en France, ont paru Tout toute seule et Sur le fil.

Tous les animaux étaient en colère
William Wondriska
Hélium

jeudi 26 avril 2012

Magnus Million et le dortoir des cauchemars

Un roman haletant !

Magnus Million est un garçon de 14 ans, orphelin de mère, dont le père possède la plus grande fortune de Syllirie. Son avenir tout tracé ne l'enchante guère...Mais sa vie bien monotone va être bouleversée par l'aventure la plus palpitante qui soit : et si les cauchemars devenaient réalité ? Si le monde des rêves n'était plus si étanche ? 
Magnus va être choisi, bien malgré lui, pour sauver son pays de la pire machination. Il va ainsi découvrir tout un pan de son histoire familiale et son père ne sera plus jamais le même à ses yeux.




Philippe Arrou-Vignod (l'auteur de "Enquête au collège", la fameuse série) a le don d'inventer des histoires qui transportent ses lecteurs : celle-ci, du pure fantastique, les ravira. C'est aussi un roman sur l'amitié et la loyauté envers ses valeurs.
Une fois commencé, impossible de s'arrêter ! 

A partir de 10 ans et bien au-delà

Magnus Million et le dortoir des cauchemars
Philippe-Arrou Vignod
Gallimard jeunesse

mardi 24 avril 2012

Olivier Douzou

Olivier Douzou et son retour remarqué aux éditions du Rouergue :


"Boucle d'or et les trois ours" paru fin 2011 : surprenant ! Tout le monde connait ce conte, un classique ! Mais là, au niveau graphisme, on entre dans un tout autre univers fait de formes, de chiffres, de couleurs très toniques et on est surpris à chaque page : Boucle d'or est représentée par une boucle (le zéro), les ours par le chiffre trois,...Une mise en forme qui séduira à coup sûr les enseignants pour des exploitations pédagogiques. Un album qui donne la part belle à l'imagination et qui dépoussière ce conte d'une façon très novatrice. A lire dès 3 ans.  
"Fourmi", tout récemment paru, est un vrai coup de cœur !  Imaginez : il y a du blanc, du noir, du orange. Tout commence par deux points noirs et un point orange sur fond blanc. C'est un ours blanc, qui apparait peu à peu...Puis, très vite, deux antennes se glissent furtivement. Une fourmi ? Les moustaches de l'ours ? Ses griffes ? Ses sourcils ? Ses poils d'oreilles ? A chaque page, elle crée la surprise...et le narrateur d'en rajouter "Mais non, ce n'est qu'une fourmi". Finalement, on n'en est plus très sûr tellement les illusions d'optique jouent à plein. On pourrait presque passer sa main par-delà cet ours bien imperturbable pour aller attraper cette fourmi coquine et surtout vérifier que c'en est bien une ! Et la fin...étonnante : même la quatrième de couverture fait partie intégrante de l'histoire....C'est du grand art : un livre que je me suis gardée précieusement pour mes prochains accueils petite enfance et qui fera l'unanimité chez les petits et les grands. Car là est l'important : que de tels livres soient transmis et prennent vie auprès de ceux auxquels ils sont destinés. A lire dès 2 ans. 

Le site d'Olivier Douzou : et des éditions Le Rouergue ici

Boucle d'or et les trois ours
Fourmi
Olivier Douzou
Editions du Rouergue


dimanche 22 avril 2012

Drôles de bêtes

"Drôles de bêtes" est un livre grand format exceptionnel, réédité aujourd'hui par les éditions Memo : publié pour la première fois il y a exactement cent ans, c'est un chef-d’œuvre d'André Hellé qui marque l'émergence de l'album d'artiste. Il est ici restitué dans sa version originale, en grand format, avec les images contrecollées.

Il passe en revue les animaux de l'Arche de Noé : deux pages sont consacrées à chacun, les décrivant à la façon d'une petite histoire, avec des éléments documentaires. Chacun a son illustration peinte en tons directs. C'est absolument magnifique !

Un album d'exception, précieux et original, au charme certain.

Un livre-cadeau.



Pour tout savoir sur André Hellé, c'est



Drôles de bêtes
Texte et dessins de André Hellé
Editions Memo

vendredi 20 avril 2012

Les animaux de Manami

Un album pour les petits sur l'un de leur sujet favori : les animaux ! (voir le Popi n° 309 du mois de mai 2012 : dans les pages Parents : article : "Pourquoi les animaux fascinent les tout-petits ? éléments de réponse...).

Tonique et coloré, cet imagier présente une trentaine d'animaux aux formes géométriques : la surprise à chaque page ! Ils sont en plus chacun nommés sous forme d'onomatopées, ce qui rend sa lecture plus drôle.

Des animaux rigolos qui se feront des amis parmi les petits !

ça donne envie de prendre des feuilles de couleurs, de les découper et de s'amuser à en créer d'autres...ou avec de la feutrine comme




Les animaux de Manami
Manami Fuchida
Didier jeunesse

mercredi 18 avril 2012

Partie de pêche

Après "Le voleur de poule" et "La revanche du coq", voici la suite des aventures de la poule et du renard amoureux. 

Dans "Partie de pêche", le frigo est bien vide et pour cause ! La poule couve. Mais elle inverse les rôles, confie l’œuf au renard et part, munie de sa canne à pêche : la partie ne va pas s'avérer facile ! Mais finalement...elle s'en sort plutôt bien ! A la fin, une surprise l'attend...

Ces histoires sans texte sont absolument délicieuses ! Et nul besoin de mots, l'histoire se déroule en se mêlant à son propre imaginaire, une belle façon d'entrer dans l'univers de la lecture.

En matière de livres sans texte, des best-sellers !

Partie de pêche
Béatrice Rodriguez
Autrement

lundi 16 avril 2012

Lunaparc en pyjamarama

Après "New York en pyjamarama" (dont j'ai parlé sur ce blog ), voici le second volume de cette trilogie extraordinaire (le 3ème sur le corps humain est prévu pour l'automne), qui utilise cette technique de l'ombro-cinéma, avec le transparent rayé à déplacer sur chaque grande image pour l'animer.

 Et c'est fabuleux ! Même les plus grands se laissent prendre par le plaisir ! Je trouve le parc d'attractions très réussi : et en route pour la grande roue ! Comme ce sont les vacances, et pour celles et ceux qui ne partent pas, on peut toujours s'évader dans les livres...


Lunaparc en pyjamarama
Michaël Leblond
Frédérique Bertrand
Le Rouergue

samedi 14 avril 2012

Où est mon chapeau ?

Mais où est donc mon chapeau ? se demande l'animal (une marmotte ? un castor ? ...) sur la première page : il y tient tant ! C'est son cher grand-père qui lui a donné. Alors il invite le petit lecteur à le chercher avec lui : dans la jungle, en ville, partout quoi ! Finit-il par le retrouver ? Je ne le dirai pas !

Un album superbe, en noir et blanc, tout en finesse, tendre à souhait , précieux ! 

On tourne ses pages avec beaucoup de délicatesse. 

Un très bel univers.



Où est mon chapeau ?
Masanobu Sato
La joie de lire

jeudi 12 avril 2012

Les (vraies !) histoires de l'art

Une vingtaine de tableaux de grands peintres sens dessus dessous : sur chaque page de droite, l'original du tableau et sur chaque page de gauche, le tableau imaginé (tel qu'il aurait pu être avant). Entres les deux, une image créé pleine d'humour qui fait la liaison avec le tableau final ! 
Mais que s'est-il passé avant le tableau ???

Sans doute, une image parle mieux que ma tentative d'explication !

Une belle interaction : et on se dit, pourquoi pas ? La part belle est donnée à l'imagination, à chaque fois l'effet de surprise est là. Un brin d'absurdité aussi, juste ce qu'il faut.
Une belle réussite qui rappelle cette fabuleuse collection chez Milan jeunesse : "L'art en bazar", "L'art toujours en bazar", " L'art en miroir", "L'art en regard".

Une façon d'appréhender l'art autrement, avec un œil décalé, humoristique et contemporain.

"L'art, j'adore !".

Les (vraies !) histoires de l'art
Sylvain Coissard et Alexis Lemoine
Palette

mardi 10 avril 2012

Le livre abominable

Etats de l'enfance plus ou moins bien vécus croqués avec humour, "Le livre abominable", c'est ça ! Et c'est désopilant ! 
Tous, nous nous reconnaissons à travers ces situations cocasses s'il en est : être obligé de manger les biscuits rassis de la grand-mère, avoir à chaque fois la trouille de sa vie quand il faut aller chercher le vin à la cave, être mort de honte quand votre mère vient vous chercher à l'école,...et j'en passe ! 
Que des choses abominables...et la chute l'est encore plus...
Les illustrations pleine page fourmillent de détails truculents...

Crises de rires garanties ! 

Universel et intergénérationnel....


Le livre abominable
Texte de Noé Carlain
Illustrations de Ronan Badel
Editions Sarbacane

jeudi 5 avril 2012

La maison en petits cubes

Un vieux monsieur habite sa petite maison dans une ville complètement immergée et le niveau de l'eau ne cesse de monter d'année en année, ce qui l'oblige à chaque fois à construire une autre maison sur la précédente. Sa maison finit donc par ressembler à une somme de petits cubes. Un jour qu'il doit une fois de plus ré-hausser sa maison, il fait tomber un de ses outils au fond de l'eau. Il plonge pour aller le chercher mais au fur et à mesure de sa descente, il revoit chacune des maisons qu'il a construite et les souvenirs qui vont avec : la mort de son épouse, la naissance des enfants, la perte du petit chat, leur rencontre et leur première maison au temps où la terre ferme existait encore dans ce lieu. 

Cette histoire est empreinte de nostalgie par rapport au temps qui passe mais aussi nous dit que c'est ainsi, qu'on n'y peut rien. D'ailleurs, le vieux monsieur remontant à la surface reprend le cours normal de sa vie et s'arrête aux petits détails anodins qui à la fin de la vie qui approche, prennent toute leur importance.

Assurément, une très belle histoire...la vie tout simplement. 
A lire à tout âge.

Cet album est tiré du film du même nom récompensé dans les festivals du monde entier, notamment par le prestigieux Oscar du meilleur court-métrage d'animation.


La maison en petits cubes
Ecrit par Kenya Hirata
Illustré par Kunio Kato
Editions Nobi-Nobi

lundi 2 avril 2012

Sans papiers

"Sans papiers" aborde le drame des clandestins vu par une petite fille venue en France avec son papa pour fuir la guerre dans son pays. Une guerre qui a pris sa maman. Et combien de plus encore ?

"Papa a choisi la France. Parce que c'est le pays des droits de l'Homme. Que leur devise est : Liberté, Egalité, Fraternité". (p.27).

Elle va aller à l'école comme toutes les petites filles en France, elle va apprendre Prévert, Paris, la cuisine, la langue , se faire sien ce nouveau pays. Elle va apprendre à son papa aussi. Mais tous ces efforts seront vains : un jour, deux policiers en civil l'attendent à l'école...
Inutile de raconter la suite...

Le texte de ce livre remarquable dit les choses telles qu'elles sont, sans fioritures, avec une vérité crue et pudique à la fois. On sait que ça existe mais on ne veut surtout pas voir. Les illustrations (mélange de photographies et de découpes de silhouettes, avec très peu de couleurs) ajoutent à l'intensité de ce qui se joue, là, dans ces pages qui disent l'espoir et l'injustice.

Un texte qui permet de voir une des réalités de notre société. Pas belle à voir. Un livre pour réveiller les consciences sur un drame humain. Un livre qui prend les enfants pour des grands. Sans leur cacher le monde qui les entoure. Et qui montre combien il faut les en protéger.

Ce n'est pas la première fois que je parle des éditions Escabelle dans ce blog. J'apprécie particulièrement leur travail au service du public jeunesse : une littérature engagée et des livres originaux tant sur le fonds que sur la forme.

Escabelle (site ici) est née en décembre 2009 de l'amitié entre ses deux associées (Aude Elfassi et Françoise Baglin) et d'une conviction forte : l'importance du lien entre les êtres, à commencer par le lien familial.

"Une escabelle, c'est un petit escabeau, un objet humble, simple, qu'on peut déplacer au gré de ses besoins, et qui aide à s'élever. C'est aussi un mot qui laisse libre cours à des images très diverses".

Source : site Ricochet

 

Sans papiers
Texte de Rascal
Photographies de Cendrine Genin
Illustrations de Jean-François Martin
Escabelle

dimanche 1 avril 2012

Aujourd'hui, je suis...

...un poisson d'avril ! D'humeur coquine ou chagrine ?

Tous ces poissons, peints à la craie ou aux pastels, nous donnent leur humeur du jour : le poisson triste, le poisson heureux, le poisson curieux...

Autant de reflets de nos propres sentiments et émotions. Les couleurs vives des illustrations offrent un kaléidoscope humoristique et décalé absolument irrésistible.

Bonne journée !
Et en ce jour de poisson d'avril, je n'ai pas pu résister ! :)

Aujourd'hui, je suis...
Mies Van Hout
Julie Duteil
Minedition
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...