Les fragiles-L'arbre et le fruit

©Méli-Mélo de livres
Il y a des romans comme ça, ils vous appellent et ces deux-là, instinctivement, je les ai achetés ensemble et lus à la suite.

C'est le bleu de "Les fragiles" qui m'a conduite à l'ouvrir en premier et franchement, j'ai adoré !

Une construction parfaite : avec des allers-retours sur ce fameux jour J avec son décompte d'heures et de lieux, l'auteure Cécile Roumiguière réussit le pari, non pas de perdre son lecteur, mais de le mener à saisir les enjeux de cette histoire, sur une rencontre qui ne s'est pas bien faite entre un père et son fils : Cédric et Andy, qui se fait appeler Drew à l'adolescence. Un garçon entre violence, racisme dégoulinant, pression de ce père sur les choix de son fils, sur cette non-communication qui devient un mur dur comme de la pierre, entre eux. Une mère trop jeune et dépassée par les événements mais qui tente maladroitement de maintenir le lien avec son fils. Au milieu de tout ça, la rencontre improbable avec Sky, une jeune fille insaisissable qui malgré sa désinvolture, aide le jeune homme à maintenir sa tête hors de l'eau même si parfois il se noie dans les sentiments qu'il éprouve pour elle. 
J'avoue avoir eu peur pour Drew tant la tension de ce qui va arriver vous étouffe mais en même temps j'ai été soulagée de cette fin qui advient comme "un juste retour des choses", même si c'est difficile.
C'est un roman d'une force extraordinaire sur l'émancipation d'un garçon devenu grand et qu'on traite encore comme un moins que rien. Fragilité et Force à la fois, ça commence par la même lettre non ? Une ambivalence que souligne fort bien la magnifique couverture tout en symboles.

Retrouvez l'avis de A lire aux pays des merveilles

L'arbre et le fruit a ceci en commun avec le précédent roman : racisme ordinaire et maltraitance d'une femme et de l'une de ses deux filles. Jean-François Chabas a pris le parti d'alterner le point de vue de la mère et celui de la fille aînée Jewel. Ce procédé renforce ce que leur fait subir ce mari et père au quotidien : la manipulation, l'implacable logique de sa rhétorique à l'intérieur et l'image parfaite donnée à l'extérieur, la violence et les humiliations quotidiennes, au point qu'il fait interner sa femme en hôpital psychiatrique.
Sur des sujets tabous, voici un roman qui dit les choses telles qu'elles sont, on croirait presque à un témoignage vécu. Une mère détruite et deux jeunes filles dont la fraîcheur et la soif de vivre sauvent de ce calvaire. Un roman très, très fort et remarquablement mené, à la fois sur les mécanismes de la violence et qui dépeint l'univers psychiatrique avec justesse. Néanmoins, c'est un roman qui dit qu'il faut se battre pour ceux qu'on aime. Absolument.

Existe en version numérique

Les fragiles 
Cécile Roumiguière
Sarbacane
Exprim'

L'arbre et le fruit
Jean-François Chabas
Gallimard jeunesse
Scripto

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas