Pages

mercredi 24 juin 2015

Comme une envie de voir la mer

©Méli-Mélo de livres
Du jour au lendemain, Ludivine décrète à son entourage que désormais on doit l'appeler Ludi. Cela l'amuse plus que cela ne l'interpelle. Et pourtant...Ludi vit une révolution intérieure et pour cause.

16 ans, le bac tout juste en poche, Ludivine est brillante. On l'a bien formatée pour ça il faut bien le dire. Elle s'est conformée à ce que ses parents surtout attendaient d'elle. Née pour la perfection. Tout le contraire de son grand frère Mat, handicapé, aux angoisses imprévisibles, placé dans un Institut les Oiseaux bleus.

Et puis, ce jour où l'insouciance aurait due être au rendez-vous, ce soir où elle a fêté sa réussite avec ses amis, et surtout le beau Miguel, tout bascule pour elle. Un message laissé sur son portable. Une révélation va lui faire l'effet d'un tsunami...
Alors, elle fuit, Ludi, emportant avec elle son grand frère, comme pour s'excuser de lui avoir pris sa place, comme si elle avait aussi besoin d'avoir un témoin de son désarroi. Elle cherche quelqu'un qui pourrait lui expliquer le secret qu'elle vient tout juste d'apprendre. 
Et elle part, sans réfléchir, au bord de la mer. D'où ce titre comme une invitation à se ressourcer, à se trouver, enfin. Avec ce frère qu'elle connait finalement si peu et qu'elle redécouvre.
Puis vient la confrontation avec les parents qui ont enfin compris mais trop tard. Ils sont très touchants dans cet abîme où ils sont emportés car ils réalisent qu'ils l'ont eux-mêmes creusé. L'amour peut-il tout ? C'est leur excuse, elle est toute recevable bien sûr mais pas suffisante. Ce secret n'aurait pas du en être un...

Le personnage de Ludi m'a bouleversée. En quelques pages, l'auteure Anne Loyer a su poser les enjeux de cette histoire terrible mais qui existe malheureusement dans la vraie vie.

Elle pose les questions essentielles qui tournent autour de chaque secret familial : doit-on protéger absolument ceux qu'on aime, à tout prix, quitte à leur cacher la vérité sur leur origine ? L'amour peut-il tout excuser ? Et quand tout le monde sait, sauf le principal intéressé, danger il y a de l'apprendre par une tierce personne et là, c'est foudroyant. Vaut-il mieux se taire alors et faire comme si ?

Cette histoire en donne une réponse claire et évidente. L'amour est souvent égoïste et fabrique des bombes à retardement. Ludi va aborder ce tournant comme une seconde naissance, rassembler les pièces du puzzle, comprendre, se construire avec ce passé qui lui manquait pour avancer, et peut-être un jour, pardonner. 

Un roman très juste, très bien construit, qui dit l'essentiel sans larmoyer, et qui pose les choses sans jugement pour chacun des protagonistes. On a tous un ressenti différent face à nos propres choix et à ceux des autres.
Une tranche de vie comme il en existe bien plus qu'on ne le croit.


Comme une envie de voir la mer
Anne Loyer
Alice jeunesse
Tertio

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...