Le préau des Z'héros

Ratée sa rentrée dans sa nouvelle école. Ou plus exactement "la première heure du premier jour". Benjamin ne comprend pas pourquoi il est relégué au préau des z'héros avec ce nom de Tête-de-hareng. Non, il ne voit pas. Pour les trois autres dans le même cas, peut-être. Quoique. ça le dérange de penser comme les caïds. Un peu. Il ne les connait pas vraiment les trois autres. Mais quand même, il trouve qu'ils ont mérité leurs sobriquets de Ampoule man, Dents de vache et Mange poubelle. Tête-de-hareng, non, il ne voit pas. Même pas dans sa glace.

Heureusement, il y a les vacances en Bretagne. Chez Tatie. Et elle, elle comprend (alors que son grand frère et sa mère ne voient pas qu'il souffre). Et ça lui fait un bien fou à Benjamin. Surtout que l'amoureux de Tatie, de toutes les saisons cette fois, a une fille, sympa en plus. Il revient gonflé à bloc. Enfin, pas tant que ça tout de suite. Et puis, la solidarité se met en place entre les z'héros qui deviennent enfin des héros.

Un roman bien sympathique qui rend très bien le quotidien à l'école : méchanceté gratuite et harcèlement insidieux que certains peuvent vivre dans l'indifférence générale. Beaucoup de sensibilité à fleur de peau chez ce personnage, bien proche de la réalité. Des chapitres courts, des illustrations toniques, un ton enlevé mais aussi beaucoup de profondeur.
Touchant. 


Fait partie de la sélection Prix Tam-Tam 2013-2014

 Retrouvez aussi les avis de :
-Les lectures de kik
-A lire aux pays des merveilles


Le préau des z'héros
Estelle Billon Spagnol
Alice jeunesse
Primo

Commentaires

  1. J'ai adoré aussi ce petit roman ... ma petite chronique ici http://casalaurette.over-blog.com/pour-les-plus-grands.html. Belle fin de journée.
    Laurette

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas