Pages

mercredi 31 juillet 2013

Sweet Sixteen

Molly et Grace auraient sans doute pu être des amies. Sauf qu'elles n'ont pas la même couleur de peau. Molly est noire et Grace blanche. Dans l'Amérique des années 60, dans des Etats ultra-conservateurs comme l'Arkansas, on ne rigole pas avec ça. La ségrégation raciale est plus qu'un mode de vie, c'est une mentalité ancrée dans des préjugés et des superstitions au long cours.

Ce roman, inspiré de faits réels, relate cette terrible expérience : le plus prestigieux lycée de l'Arkansas, Little Rock, ouvre ses portes pour la première fois à neuf étudiants noirs volontaires. La loi doit être respectée. Face à eux, 2500 autres sont prêts à leur faire regretter ce choix, considéré comme un affront intolérable. Molly fait partie des volontaires. Elle va se trouver embarquée dans une histoire qui rejoint la grande. Il lui faudra affronter la peur, les insultes, les coups bas, le mépris,...et c'est peu dire. Avec le soutien de sa grand-mère Shiri et de sa mère Erin, ce sont trois générations de femmes qui, bien malgré elles, vont écrire un pan de leur propre histoire, celle de l'acceptation de leur statut d'être humain à part entière. Une expérience fondatrice pour Molly, qui fêtera ses 16 ans cette année-là, ses "Sweet sixteen", dans des conditions qu'elle n'aurait jamais pu imaginer, même dans ses pires cauchemars.

Ce roman alterne les voix de Molly et de Grace, jeune fille de très bonne famille, qui ne pense qu'à son apparence, en apparence. Elle s'interroge. Elle constate un décalage entre ce qu'on dit et la réalité. Et devient elle aussi témoin d'une époque qui la dépasse, avec ces adultes blancs, et notamment ses propres parents alors qu'elle aime profondément sa nourrice noire, pires que des bêtes envers leurs homologues noirs. Cet aspect-là du roman est essentiel : à travers le personnage de Grace, dont la conscience est chamboulée par ce qu'elle voit et entend contre les Noirs, c'est toute une Amérique qui va peu à peu changer et accepter. Une histoire est en marche, celle de l'émancipation et du respect de chaque être humain, quelque soit sa couleur de peau. La violence dans ces pages est omni-présente et je me suis demandée comment nous aurions réagi nous dans ces circonstances où le bien-pensant allait radicalement contre les Noirs. Quand la masse est sous le coup d'une pensée unique, quelle place est faite à ce que pense l'individu ? Je me suis demandée aussi si les choses avaient réellement changé...Les années 60 ne sont pas bien loin.

Ce roman m'a réellement appris sur un sombre épisode de l'histoire américaine : il y a bien sûr la figure évoquée de Martin Luther King, du Klu Klux Klan et ses méthodes barbares, la ségrégation raciale et ses tristes faits, mais je ne savais absolument pas que cette expérience avait été menée. Il est intéressant de noter aussi l'imbroglio politique américain et ses contradictions dont sont otages les protagonistes de cette histoire. Le récit est tellement bien mené qu'on se croit non pas dans un roman, mais dans un documentaire-fiction.  

Merci à l'auteure d'avoir soulevé ce pan très méconnu de l'histoire américaine : c'est un roman coup de poing, un roman qui claque. Très bien écrit, très bien construit et qui pose l'essentiel. Et qui fait réfléchir...

Retrouvez les avis de :
-A lire aux pays des merveilles
-Les lectures de Kik
-Maman Baobab et son interview de l'auteure
-Carole 3 étoiles

Sweet Sixteen
Annelise Heurtier
Casterman

vendredi 26 juillet 2013

Tobie Lolness

Il y a des livres comme ça, vous ne les avez pas encore lus, vous savez que vous devriez et puis non, ce n'est pas encore le moment. C'est une promesse tenue à Nathan, du blog Le cahier de lecture de Nathan, grand fan de Timothée de Fombelle, qui m'a menée vers ce roman en deux tomes : La vie suspendue et Les yeux d'Elisha.

Je suis littéralement tombée sous le charme des aventures de Tobie Lolness, ce petit arbre dans l'arbre, un millimètre et demi de grandeur. Quel souffle épique dans ces pages ! Quels messages de respect, de solidarité, d'humanité ! Quelle harmonie !

La très belle écriture de l'auteur envoûte d'emblée le lecteur qui, de rebondissements en rebondissements, est séduit par cette histoire où le bien et le mal s'affrontent même dans le plus petit des univers, celui d'un arbre au cœur d'une prairie, menacé par l'avidité et la stupidité d'un dictateur. Tobie, 13 ans, va suivre l'idéal de ses parents, Sim et Maïa, des parents d'une humilité et d'un courage exemplaires. Il va affronter mille dangers, rencontrer l'amour, la haine, la cupidité, l'amitié, la trahison, mais jamais faillir. Il va voir toute la noirceur de l'homme mais aussi toute sa beauté. Ses blessures secrètes et sa bonté. Toute son ambivalence.

L'auteur y délivre des considérations écologiques d'actualité avec de belles métaphores ainsi que des réflexions philosophiques qui m'ont beaucoup touchées. Du coup, je vous assure qu'on ne voit plus les arbres de la même façon... 
Un récit initiatique d'une force extraordinaire qui vous transporte : même si certains ressorts de l'intrigue sont prévisibles, ce n'est pas grave, la magie opère sous cette plume poétique et magnifique où chaque détail, chaque nom, chaque renversement de situation est amené comme une évidence et tout se tient.

J'ai eu du mal à le terminer, non pas par manque d'intérêt mais au contraire parce que je me suis sentie à ma place dans ce récit, triste de le quitter. J'ai emprunté les deux volumes à la Médiathèque où j'exerce mais je vais les acheter pour la bibliothèque familiale, c'est une évidence. Ils font partie de cette littérature classique au sens noble du terme et je veux les savoir près de moi.

Un grand merci à Nathan qui lui a été touché en plein cœur par ce récit à l'âge de 10-12 ans et je comprends fort bien qu'il puisse être fondateur.

Cette littérature dite de jeunesse a le don de réunir les générations : ma fille de 13 ans l'a dévoré aussi et il n'a pas fini de révéler toute sa splendeur puisque d'autres membres de ma grande famille sont en train de le découvrir à leur tour. Et le même émerveillement !

Si vous ne les avez pas encore lus, n'attendez plus, vraiment !

Les illustrations sont signées de plus par le très talentueux François Place

Vous pouvez aussi lire le dernier roman de Timothée de Fombelle "Victoria rêve", illustré aussi par M. Place, quel duo de choc et quelle petite merveille que ce roman ! (ma chronique ).

Les avis de :
-La littérature jeunesse de Judith et Sophie
-Le cahier de lecture de Nathan
-Le cabas de Za

Nathan, je te dédie cette chronique !

Tobie Lolness
La vie suspendue (tome 1)
Les yeux d'Elisha (tome 2)
Gallimard jeunesse

mercredi 24 juillet 2013

Qui a gagné ?

Et voilà le tirage au sort en image !

Les 13 participant(e)s
  Une main innocente !

J'attends donc les coordonnées d'AMANDINE sur : 
livpepita@gmail.com

Et hop ! Le colis est prêt à partir !
Félicitations !

vendredi 19 juillet 2013

En vacances...


Voici le programme à venir en ce qui me concerne :)

Si l'envie vous en dit, vous pouvez participer pour gagner un livre
en répondant à la question via un commentaire !
Résultat du tirage au sort mercredi 24 juillet dans la journée 

Et des chroniques de romans à venir...

A bientôt !

lundi 15 juillet 2013

Nostalgie quand tu nous tiens... + Un livre à gagner !

L'avantage d'un déménagement, c'est qu'après, il y a... l'emménagement :).
Et l'autre avantage, c'est qu'on redécouvre ses petits trésors accumulés au fil des années. On ne range pas ses affaires de la même façon, nouveau lieu oblige...et nos diverses bibliothèques n'ont pas échappé à ce petit coup de neuf...pour leur plus grand bien !

Déjà, j'ai souhaité faire don d'un certain nombre de nos livres à la bibliothèque associative du petit village que nous avons quitté (à regret...). Une façon de rendre hommage aux deux tenantes du lieu : Pilar et Valérie, à l'énergie phénoménale pour permettre à cette bibliothèque de voir le jour. Chapeau bas à toutes ces bibliothécaires bénévoles !

Puis, nous avons sorti des cartons nos livres, notamment ceux de nos enfants...et nous sommes retournés mon mari et moi quelques années en arrière pour évoquer ce temps béni où nous leur lisions des histoires le soir avant de s'endormir. Que le temps passe !

Il en est certains qu'on connait par cœur car curieusement ils ont plu à tous, d'autres qui ont les ont consolé, rassuré, amusé, fait rire ou peur, d'autres nous rappellent les personnes qui nous les ont offerts, ou les vide-greniers où nous avons fouiné à la recherche des livres de notre propre enfance...Ils les ont accompagnés, ouverts sur le monde et aidés à grandir.
lls sont là, nous les gardons précieusement, on ne sait jamais, pour les petits-enfants ?

Voici donc LE best-off familial :
(parmi beaucoup d'autres...)









Et chez vous, quels sont les incontournables ? 

-------------------

La réponse à cette question, via un commentaire sur ce blog, vous permettra de gagner ce livre d'éveil à l'anglais (chroniqué ) par tirage au sort. Vous avez jusqu'au mardi 23 juillet minuit ! Merci de votre participation !

Un grand merci aux Editions Didier jeunesse


vendredi 12 juillet 2013

Les Filouttinen

"J'avais été embarquée dans un monde si amusant et si libre que je ne voulais pas le voir s'effondrer..." (p. 175).

Liisa, 10 ans, est kidnappée sur la route des vacances sous les yeux de ses parents et de sa peste de grande sœur par la famille Filouttinen, des bandits de grand chemin sauce moderne. Il y a Hilda, la maman, conductrice chevronnée et un brin inconsciente (et c'est peu dire !), Kaarlo-le-Rude , le papa et chef de la bande, Marko-les-Crocs, l'ami de toujours, et les enfants : Helen, la surdouée de la famille, une adolescente au caractère guerrier et Erik, le jeune garçon, qui a bien du mal à faire sa place parmi ces énergumènes complètement déjantés. Il y a aussi Elina, la sœur du père, écrivain et qui va jouer le rôle de sa vie (bien plus que ses propres personnages de romans).  L'été, la Bande braque les voitures des vacanciers avec des techniques toutes personnelles à bord de leur camionnette à la déco très originale, dont l'objectif est de se ravitailler en nourriture et autres besoins. Ajoutons que les Filouttinen sont raides dingues de bonbons (ils feraient n'importe quoi pour s'en gaver ! et chacun a ses préférés) et qu'ils ne savent pas à quoi sert l'argent. Liisa va être embarquée dans une aventure hors du commun...y compris à cette grande Fête des bandits où tout va basculer...

Une lecture absolument indispensable pour vos vacances ! Je me suis régalée, c'est drôle, enjoué, plein de rebondissements, des situations rocambolesques, des personnages uniques. C'est totalement improbable mais c'est ça qui est génial ! 
C'est Liisa qui raconte ces moments passés auprès de cette famille vraiment pas comme les autres. Ils vont finir par vraiment s'attacher. La fin du roman est très touchante. La petite héroïne va grandir, s'affirmer parmi cette famille à des années lumière de la sienne. On le sait, c'est toujours mieux chez les autres pour les enfants ! Mais si cette histoire est avant tout humoristique, il y a aussi en filigrane un regard acerbe sur les relations familiales ainsi qu'une critique de la société de consommation que j'ai trouvé fort à-propos.

J'ai aussi apprécié dans ce roman finlandais la verve qu'on trouve aussi chez Fifi Brindacier d'Asrid Lindgren (Suède) et des romans des Moumines de Tove Jansson (Finlande).
Le même esprit de liberté et de fantaisie.

Une adaptation cinématographique est en cours de réalisation cet été en Finlande. Chouette !

Un roman d'aventures palpitant à lire dès 8 ans et plus !
Ne vous en privez pas cet été !

Retrouvez les avis de :
-Les lectures de Kik
-Le cahier de lecture de Nathan

Les Filouttinen
Siri kolu
Didier jeunesse

mardi 9 juillet 2013

La revanche de Nébouzat-le-Froid

Rien ne va plus entre Nébouzat-le-Froid et Nébouzat-le-Chaud ! Une histoire d'os les sépare. Eloi trouve qu'il n'habite pas du bon côté. Il déménagerait bien car au moins en face, ils ont le soleil mais surtout des traces de dinosaures et des grottes troglodytes. A Nébouzat-le-Froid, rien de tout ça ! Jusqu'au jour où Jojo, le chien de la famille, déterre un drôle d'os au fond du jardin, avec des bâtonnets mystérieux gravés dessus. L'imagination part alors au galop : d'après le grand-père d'Eloi, sûr, c'est un os de tibia et pas n'importe lequel ! Puis un deuxième os ! ça y est, la revanche est assurée ! Les fouilles commencent, on se prend à rêver au musée de Nébouzat-le-Froid. Mais pour l'instant, l'expert doit faire son travail...

Autant dire que ce n'est pas la couverture (plutôt tristounette) qui m'a attirée dans ce roman...C'est une histoire drôle et sérieuse à la fois, avec un bon suspense et des personnages hauts en couleur. On se régale de cette guerre entre deux villages à coups d'os préhistoriques qui monte crescendo. Une lecture jubilatoire par son originalité même si j'ai été un peu (un tout petit peu) déçue par la fin où est révélé le pourquoi du comment...pour le coup pas très original car un peu cousu de fil blanc. 

Un roman à conseiller dès 9 ans et qui fera un tabac chez tous les amateurs de dinosaures et autres bêtes d'un autre âge. Et qui peut pousser à en savoir davantage sur leurs caractéristiques, en visitant des musées durant cette période estivale. Ou en feuilletant des documentaires.

Pour en savoir un peu plus sur Christine Avel

La revanche de Nébouzat-le-Froid
Christine Avel
Ecole des Loisirs
Collection Neuf

vendredi 5 juillet 2013

31 boîtes

31 boîtes dans ce livre et 31 fois la question : qu'y a-t-il dans cette boîte ? 

A chaque tourne de page, la réponse, parfois surprenante : vu la forme de la boîte, on ne s'attend pas toujours à y trouver ce qu'on y découvre ! A chaque fois aussi, des réponses non pas descriptives, mais pratiques, en lien avec la vie courante.

Ce n'est donc pas seulement un imagier classique mais un album qui invite à réfléchir à l'usage que l'on fait des choses. Avec une note d'humour à la fin ! Ces boîtes colorées aiguisent la curiosité, on a envie de découvrir tout ce qu'elles contiennent, ce qui est autant d'histoires à inventer à partir de leur inventaire. On voyage, on déguste, on s'amuse, on inventorie, on s'exclame ! On aimerait bien en emporter quelques-unes avec soi ! Comme des trésors...

Un album qui allie couleurs vives, graphisme de qualité et originalité !

Quelques éléments sur Cécile Boyer, auteur et illustratrice de ce livre.

31 boîtes
Cécile Boyer
Albin Michel jeunesse

--------------------- 

Un album qui me permet de vous dire que moi aussi,  je suis dans les boîtes en ce moment et je n'en ai pas que 31 !


Un déménagement en cours risque de perturber ce blog, qui reviendra dès que la connexion internet de mon nouveau lieu sera opérationnelle et dès que j'aurai un peu plus le temps surtout ! Les billets de Juin se sont déjà fait plus rares, ensuite ce seront les congés mais promis, je vous dis à bientôt !



mardi 2 juillet 2013

Devine qui je suis

Un album livre-jeu sur cinq animaux de la forêt : l'ours, le renard, le hibou, le cerf et le lapin. Des pictogrammes mélangés au texte invitent l'enfant à reconnaître chacun d'entre eux à l'aide d'indices. Il apprend aussi où ils vivent et ce qu'ils mangent et peu à peu, au fil des pages, la forme de l'animal remplit le vide. Pour certains, il peut deviner de suite, pour d'autres, c'est un peu moins facile.

Je suis assez sensible à ce concept : ce livre se situe en effet entre l'album et le documentaire et fait fonctionner à plein le sens de l'observation et fait acquérir du vocabulaire. A la fin, un récapitulatif des animaux présentés est rappelé.

Les pages très colorées et le texte sous forme de devinette constituent une belle invitation au jeu  et on peut gager sur de très bons moments de complicité entre grands et petits.

DEVINE QUI JE SUIS ?
Je bondis sur les collines, parmi les fleurs et les hautes herbes. Je vis dans un terrier.

Je mange des racines, l'écorce des arbres....et j'adore le trèfle !

J'ai deux petites pattes. J'ai de longues oreilles et un pelage doux.





Je suis le lapin !

Cet album se destine aux enfants à partir de 4 ans mais il s'agit là aussi d'un bon support pour les enfants qui entrent dans la lecture, et ce, dès la Grande section de maternelle (lettres cursives). Une façon ludique de s'entraîner à écrire et à dessiner les animaux en prolongement. Pour une activité estivale, pensez-y !

Le site de l'éditeur Circonflexe

Devine qui je suis
Les animaux de la forêt
Sophie Bureau
Circonflexe
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...