Nouvelles contemporaines Regards sur le monde

En répondant à la question de Céline-Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait LIVREsse, à l'occasion du premier anniversaire de son blog, "Pourquoi je lis ?", j'ignorais que cette participation allait me mener vers cette belle lecture de nouvelles reçues dans ma boîte aux lettres...

Des nouvelles qui portent un regard sur le monde d'aujourd'hui tour à tour avec philosophie, tendresse, pudeur et réalisme.

Trois auteurs : Delphine de Vigan, Timothée de Fombelle et Caroline Vermalle.

Les deux premiers, je les apprécie immensément et la dernière, je ne la connaissais pas et ce fût pour moi comme une révélation d'entrer dans son univers à travers les deux dernières nouvelles qui m'ont profondément touchée.

-Delphine de Vigan, dont j'ai lu et beaucoup apprécié certains de ses livres (dont No et moi et Rien ne s'oppose à la nuit ) présente une nouvelle "Comptes de Noël" où il est question d'une petite grande fille Elsa, surdouée, dont les parents se sont séparés. Elle pose sur le monde des adultes un regard à la fois grave et enfantin. Son papa lui manque ce Noël. Des choses lui échappent, alors que son cerveau est capable de tout emmagasiner. J'ai beaucoup aimé la candeur de ce personnage et sa maturité, et le ton léger de l'écriture malgré la profondeur de ce qui est exprimé. Je suis néanmoins restée un peu sur ma faim. Cette nouvelle est trop courte, voire avortée.  Le lecteur a à peine le temps de s'y installer que c'est déjà fini...dommage.

-Quant à Timothée de Fombelle, qu'on ne présente plus !,  ce ne sont pas moins de sept courtes nouvelles qu'il nous livre sur des thématiques fort différentes : sa vocation et son travail d'écrivain, des réflexions philosophiques sur notre rapport au temps, sur des faits sociaux ou encore des scènes de la vie courante. Celle qui m'a le plus touchée est "Scène de comptoir" : un SDF au comptoir d'un café tient à offrir une consommation à des gens de passage. On comprend qu'il s'est fait rejeter à plusieurs reprises, mais un couple accepte cette proposition inattendue au grand mépris du serveur lui-même. C'est l'occasion pour l'auteur de mener une réflexion plus large :" Le don n'est pas un geste du cœur, c'est l'affirmation d'une dignité" (p.33). J'ai aimé découvrir cet auteur dans une dimension plus universelle de la condition humaine et voir combien le travail de l'écrivain vient de cette posture-là.

-Les deux dernières nouvelles, signées Caroline Vermalle (son blog), sont sans conteste celles que j'ai préférées. Quelques jours après leur lecture, j'en garde un souvenir très ému. Est-ce parce que je ne la connaissais pas ? La découverte a-t-elle favorisé cela ? Peut-être...Mais les deux histoires qu'elle nous raconte sont touchantes : 
La première, "Le dernier tour" nous parle de Gaston, le vieux monsieur qui fait rêver les petits dans son carrousel. Il vit dans ses souvenirs. Il a besoin de les faire revivre pour tenir encore debout. Pour se convaincre d'avoir dit les choses à ceux qu'on aime quand il était encore temps, à défaut de l'avoir fait dans la vraie vie. La serveuse du bar d'en face est intriguée. Elle s'inquiète pour lui et va finalement faire le premier pas. Il se dégage de cette nouvelle une tristesse diffuse en même temps qu'un bel espoir à travers la solidarité.
Dans la seconde "La fille du déménageur", on fait la connaissance d'un père désarmé face à sa fille adolescente. Il ne sait plus comment l'atteindre. Elle lui échappe et il sent confusément qu'il peut encore la rattraper. Que ce n'est pas trop tard. Il va tout mettre en œuvre pour sauver leur relation mais finalement, rien ne se passera comme il avait prévu. En acceptant de revenir à ce qu'il avait été, il va lui faire le plus beau cadeau, celui qu'elle attendait. Que cette histoire est magnifique ! On est touché par ce père sensible, enfermé dans la carapace que la vie a fabriqué malgré lui. Beaucoup d'humilité et une bonne dose d'amour va fissurer tout ça pour atteindre l'essentiel.

L'auteur nous parle de cette nouvelle

Un moment très agréable passé avec ces nouvelles : un beau et généreux regard sur le monde.

Un grand merci à Céline (son avis ici) de m'avoir guidée sur ce choix. 

L'avis de Le cahier de lecture de Nathan
grand fan de Timothée de Fombelle 

Nouvelles contemporaines
Regards sur le monde
Delphine de Vigan
Timothée de Fombelle
Caroline Vermalle
Le livre de poche

Commentaires

  1. Eh! Eh! Nous sommes d'accord de A à Z :-) C'est notre coeur de maman qui parle !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Les cœurs de maman fondent toujours, c'est bien connu ! merci pour cet envoi :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse