Partir ou rester ?

Les vacances, du moins celles qu'ont a la chance de pouvoir prendre, et le temps de l'été occultent quelque peu l'actualité...
Pourtant, d'autres vivent d'autres exils bien plus douloureux et partir n'est pas toujours synonyme de bonheur et de joie de découverte de l'inconnu.

Voici deux albums à hauteur d'enfant, le premier pour les plus jeunes, le second pour les plus grands, pour mettre des mots et des images à leur portée sur l'espoir de ceux qui quittent tout, leur famille et leur pays pour un monde qu'ils espèrent meilleur.

Pour fuir la guerre, une mère et ses deux jeunes enfants prennent la route de l'exil : passer la frontière, traverser la mer, rouler, rouler et ne jamais perdre espoir. On perçoit en filigrane le non-dit de l'adulte dans cette traversée sans fin mais il faut à tout prix avancer pour sauver sa peau. Les illustrations s'alternent entre lumière et noirceur et le texte est d'un réalisme stupéfiant. La fin apprend que l'auteure s'est inspirée de faits réels et cela se sent. C'est toute la force de cet album d'ailleurs : de parler de cette réalité aux enfants dans un format abordable pour eux et d'amorcer les réponses à leurs interrogations.

Partir au-delà des frontières / Francesca Sanna.-Gallimard jeunesse


Barbara, un prénom au goût de liberté, celui de l'Angleterre si jamais elle est atteinte dans ce long voyage.
Arnaud Tiercelin a choisi avec justesse la forme de la correspondance, celui d'une jeune fille qui fuit l'Erythrée avec sa mère. Elle écrit à son papa resté au pays le long chemin de l'exil, ses peurs, ses espoirs, son découragement, son regard d'enfant sur ce qu'elle vit. Ce procédé donne au texte une profondeur décuplée, le lecteur se met véritablement dans le ressenti de cette jeune fille, qui observe, relate, dit le désespoir, l'attente, les camions de Calais, le refoulement, et la cruauté de cette situation.
Le texte est renforcé à chaque fois par une illustration (Illustrations de Bertrand Dubois) pleine page en regard qui confère au propos plus de réalisme encore. 
C'est fort et poignant. 
On referme cet album à la fois silencieux et révolté devant l'absurdité du monde.
Un texte que je verrais bien en lecture à haute voix avec projection des illustrations...

Endors-toi Barbara
Arnaud Tiercelin et Bertrand Dubois
Naïve


71-72 èmes album/100 pour le Challenge je lis aussi des albums 2016

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Albums impertinents !

Méli-Noël #1 : La parade de Noël

Méli-Noël #2 : Petites merveilles !

Méli-Noël #5 : Des livres pour les petits

La vache de la brique de lait