Le noir

Les albums sur la peur du noir, ce n'est pas ce qui manque en littérature jeunesse.
Alors, un de plus ?

Oui, un de plus mais une approche singulièrement originale et qui m'a plutôt convaincue de suite.

Un petit garçon, Laszlo, a peur du noir. Quand vient le soir la grande maison l'effraie. Peu à peu, le noir prend toute la place, y compris dans sa chambre. Le pire, c'est dans son antre : à la cave. C'est là qu'il habite. Mais un soir, le noir invite Laszlo à descendre le rencontrer. Pour le rassurer. Lui expliquer qui il est. A quoi il sert. Et lui faire un cadeau.

"Laszlo n'avait jamais osé aller dans la tanière du noir la nuit."

Une confrontation salutaire. Quand la peur est moins forte que la curiosité ou que l'envie de se confronter à la réalité de sa propre peur est la plus forte. Cet album rend très bien ce pouvoir du noir sur l'imagination des enfants, sublimé par des illustrations très évocatrices , où le noir et la lumière se partagent l'espace sans violence, et une narration à la fois toute en retenue et pédagogie.

Un album très réussi pour apprivoiser le noir et s'en faire un ami.

Coup de cœur !

L'auteur, Lemony Snicket, n'est autre que celui des "Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire".
Quant à l'illustrateur, Jon Klassen, ce blog a chroniqué certains de ses albums avec un plaisir toujours renouvelé.

31/60 Challenge je lis aussi des albums 2015
Challenge Petit bac 2015, ligne couleur

Le noir
Lemony Snicket
Jon Klassen
Milan

Commentaires

  1. J'aime bien cette idée de la "tanière du noir". Cela fait écho en moi à la "presque nuit" de Valie Le Gal et Alex Cousseau (une indienne dans la nuit).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La vache de la brique de lait

Albums impertinents !

Méli-Noël #1 : La parade de Noël

Méli-Noël #2 : Petites merveilles !

Miss Pook et les enfants de la lune