De mieux en mieux

©Méli-Mélo de livres
J'avais déjà beaucoup apprécié Désobéis ! du même auteur dans la même collection.

Et si vous suivez ce blog assidûment (ce que je ne doute pas !), vous avez pu constater combien j'apprécie la plume de cet auteur pour son engagement, son regard sur notre société et son regard acéré sur la place des adolescents dans ce monde cruel.

De plus, la nouvelle est un genre que j'affectionne tout particulièrement : cette forme courte qui en dit long...

Ce recueil de nouvelles, je l'ai avalé d'une traite un soir de ce presque printemps et j'ai bien fait car les personnages se répondent et cela donne un belle unité.

On part en banlieue dans la cité. Un mot qui fait peur hein ? Z.U.S pour Zone Urbaine Sensible (Il n' y a que les énarques pour inventer ça dans leurs bureaux dorés). Bref, en quartier défavorisé, celui dont on entend parler que pour les faits divers avec des raccourcis bien raccourcis...

Pourtant, des gens y vivent quotidiennement et en particulier des jeunes : on entre dans la cité Nelson Mandela et son bâtiment E. On y fait la connaissance de plusieurs adolescents, des rêves plein la tête, un peu d'inconscience aussi mais pas de réelle méchanceté.

11 histoires caustiques, drôles, graves, tragiques sur le quotidien, les clichés qui ont la vie dure, du bonheur aussi de se sentir quelqu'un. 

La langue de Christophe Léon est sans détours : elle épouse parfaitement le langage des ces jeunes comme si on y était, elle rend parfaitement bien leur soif d'être reconnu pour ce qu'ils sont mais il y a aussi en filigrane une certaine dose de fatalité car il n'est franchement pas aisé de se sortir de cette étiquette de la cité sans un coup de pouce du destin. Et on ne gagne pas à tous les coups, loin s'en faut.

Pas de leçon dans ces pages mais une vérité sans jugement. 

Et une fois le recueil refermé, ces personnages, on a envie d'aller les rencontrer...
Et oui, de mieux en mieux !

De mieux en mieux
Christophe Léon
Thierry Magnier
Nouvelles

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif