Huit saisons et des poussières

Un album très touchant sur un sujet grave.
Le père d'Amos vient de rentrer. Personne ne s'y attendait. Deux ans dans un camp de concentration.
Il n'est plus le même. Il ne parle plus. La maman rassure ses enfants : il faut lui laisser le temps. Sarah, la grande sœur, s'impatiente et juge.
Amos, lui, se tait. Déjà, les moqueries à l'école le rattrapent et lui fendent le cœur. Il voudrait comprendre. Alors, il se réfugie dans son arbre et n'en descends plus. C'est son père, Simon, qui va le rejoindre. Et là, dans les branches, le père et le fils se rejoignent vraiment et renouent les fils distendus par la guerre. Et enfin, la parole du père se libère, laissant la voie libre à une nouvelle vie.

Voici un album sensible, très bien mené pour parler de ce sujet aux enfants. A travers Amos et son père Simon, c'est une façon d'aborder ce pan de l'histoire dans une relation père-fils intimement perturbée par la grande histoire.

Les illustrations apportent ce qu'il faut et se fondent très bien au texte plein de pudeur et de sensibilité.
Un album qui compte sur le sujet.


3/60 Challenge je lis aussi des albums 2015

Huit saisons et des poussières
Séverine Vidal
Anne Montel
Les P'tits Bérets
A grands pas

Commentaires

  1. J'aime beaucoup la finesse et le détail des illustrations d'Anne Montel !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge