Premiers émois

Deux romans, lus coup sur coup, à la thématique semblable, celle des affres de l'adolescence, l'image de soi, le questionnement existentiel propre à cet âge et les premiers émois. Mais deux romans qui ne m'ont pas franchement laissé un souvenir impérissable...


Benjamin est un ado plutôt bien dans sa peau et plutôt beau gosse. Il est assez obsédé par les filles aussi. Un jour, il est repéré par une agence de mannequins dans la rue pour tourner des clips de publicité. C'est ainsi qu'il se retrouve en Afrique du Sud où il va poser en slip. ça se complique un peu quand il se voit sur les affiches près de son lycée...même s'il reste très blasé.

Je me réjouissais de retrouver Benjamin, celui de Benjamin et ses copains. Et franchement, je ne l'ai pas retrouvé. Pas du tout. Et je m'aperçois que je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman qui m'a laissé une impression plus que désagréable. Un roman qui ne décolle pas et bien trop brouillon, sans parler de sa trivialité. J'ai même hésité à le chroniquer tiens...alors, j'arrête là.



Le second m'a davantage convaincue, mais sans plus : Lucas se pose plein de questions sur la sexualité, on peut dire que ça le travaille ces changements à l'adolescence ! Jusqu'au jour où il fait une sacrée découverte : " Dans le miroir, de profil, mon sexe dressé me fait penser à une peinture de la grotte de Lascaux qu'on a étudiée l'an dernier en Histoire. Un homme à tête d'oiseau est renversé par un bison. Son sexe est levé. D'après Monsieur Burgeaud, on considère qu'une génération humaine est séparée d'une autre par vingt-cinq ans en moyenne. 19 000 ans divisés par 25 = 760 générations d'hommes qui ont connu ce phénomène. Ma mère arrive à cet instant, les bras chargés de sacs. Elle me voit traverser furtivement le couloir : Qu'est-ce que tu faisais dans la salle de bains avec ta calculatrice ?"(pp.80-81).

Voilà, le ton est donné :  Lucas se laisse embarquer par Florian, un nouvel ami, impertinent et très porté sur les filles. Timide, plutôt bon élève, il se découvre différent au contact de cet ami qui lui ose tout. Et une question lancinante : C'est quoi l'amour ? Pour couronner le tout, ses parents lui apprennent avec béatitude qu'ils vont avoir un bébé. Lucas ose à peine imaginer ses parents faire la chose...C'est un roman subtil à certains égards mais qui aurait mérité d'être poussé plus loin. De très beaux moments néanmoins, pleins de cette lucidité et de cette étonnement propres à l'adolescence, quand elle sent que des choses lui échappent mais qu'elle sent aussi que le possible est là, tout près. Une période charnière bien décrite mais je suis un peu restée sur ma faim.

Ma tronche en slip
Vincent Cuvellier
Le Rouergue
Doado

760 générations
Myriam Gallot
Syros
Tempo

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge