Tout bêtement

Je suis tombée littéralement sous le charme de ce livre de poésie sous forme de bestiaire tout coloré de rouge. Du beau papier crème, épais et un peu granuleux.
De magnifiques petits textes, sur tout et sur rien, tour à tour profonds, gais, mélancoliques.

"En rêvant à partir des illustrations de Carll Cneut", nous dit le complément du titre et c'est exactement cela : des animaux comme des humains, c'est frais, drôle et tendre.

En voici un extrait (p. 43), que je ne résiste pas à partager !




"Premier devoir du lecteur :
Ne jamais rendre bête
Les bêtes qui l'écoutent

Second devoir du lecteur :
Faire énormément peur
Pour mieux faire rire

Troisième devoir du lecteur :
Ne pas craindre d'inventer 
D'épouvantables détails

Quatrième devoir du lecteur : 
Parfois ouvrir la bouche
Et n'en rien laisser sortir

Cinquième et dernier devoir du lecteur :
Relire d'un air léger
Ce qu'on a lu cent fois

A chaque fois que je lis de la poésie, je me dis toujours que je devrais le faire plus souvent !

On en parle aussi

Tout bêtement
Jacques Roman et Carll Cneut
La joie de lire

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas